Guyane : l’épidémie progresse à la frontière avec le Brésil

France 2

L’épidémie régresse en métropole, mais progresse toujours en Guyane. 328 personnes ont été contaminées, dont plus de la moitié dans la commune de Saint-Georges de l’Oyapock. Il faut dire qu’elle se trouve à la frontière avec le Brésil, devenu l’épicentre de l’épidémie sur le continent.

L’épidémie a franchi le fleuve frontière avec le Brésil. Elle touche désormais la Guyane avec une centaine de nouveaux cas en trois jours. À Saint-Georges de l’Oyapock, les autorités ont installé des points de contrôle. Dans un quartier notamment de cabanes en bois, principalement peuplé de Brésiliens, la décision a été prise de faire le plus de tests possibles. "On a commencé à faire des prélèvements systématiques, le plus possible qu’on arrive à faire pour le moment", explique le docteur Bastien Bidaud, coordinateur de la mission Covid-19.

Des fêtes clandestines

À titre préventif, la circulation sur le fleuve a été limitée, mais tout le département inquiète, et en particulier Cayenne. Des fêtes clandestines ont eu lieu dimanche 24 mai au soir, rassemblant plusieurs dizaines de personnes. La police a bien du mal à faire respecter le couvre-feu. Jusqu’alors épargnée, la Guyane pourrait se retrouver en première ligne.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne