Gel des dividendes versés aux actionnaires, tribune des associations, transition écologique et solidaire... Le "8h30 franceinfo" de Cécile Duflot

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Cécile Duflot, la directrice générale d'Oxfam France, était l'invitée du "8h30 franceinfo", vendredi 27 mars 2020.

La directrice générale d'Oxfam France, Cécile Duflot, était l'invitée de franceinfo vendredi 27 mars. Elle est notamment revenue sur la tribune publiée par plusieurs associations, ONG et syndicats, qui appellent à préparer "le jour d’après" la crise liée à l'épidémie de coronavirus.

Un "gel des dividendes"

L'État va demander aux entreprises dont il est actionnaire de ne pas verser de dividendes en cette période de crise liée à l'épidémie de coronavirus, a annoncé la ministre du Travail, Muriel Pénicaud. Une décision à laquelle adhère Cécile Duflot, directrice générale d'Oxfam France. "On pourrait instaurer, comme d'autres pays d'Europe sont en train de le demander, un gel des dividendes et de la distribution des dividendes", a-t-elle expliqué sur franceinfo.

On voit bien les limites d'un système extrêmement mondialisé qui a externalisé beaucoup de coûts.

Cécile Duflot

à franceinfo

Ce gel des dividendes permettrait aux entreprises de "préparer différemment la réponse à la crise et notamment qu'elles s'engagent dans une transition écologique solidaire de leurs activités, a estimé Cécile Duflot. "On voit les limites des économies budgétaires bouts de chandelles."

Un modèle à changer "profondément"

Pour la numéro 1 d'Oxfam France, "il y a des choix à faire et il faut les faire de façon collective. On fait tous partie de la même humanité, les actionnaires, les riches, les pauvres, et donc il faut des choix de solidarité. C'est ça le sens de cette tribune", en référence à l'appel publié vendredi sur franceinfo et signé par 18 responsables d'organisations syndicales, associatives et environnementales (dont Cécile Duflot) et qui appellent à préparer "le 'jour d’après'".

>> TRIBUNE. "Plus jamais ça !" : 18 responsables d'organisations syndicales, associatives et environnementales appellent à préparer "le jour d’après"

Ces organisations réclament "de profonds changements de politiques", pour "se donner l'opportunité historique d'une remise à plat du système, en France et dans le monde".

Au-delà de quelques investissements, "c'est aussi profondément le modèle qu'il faut changer", a insisté Cécile Duflot. "On demande au sein d'Oxfam que les dividendes soient désormais plafonnés à 80% des bénéfices, c'est-à-dire qu'on ne puisse pas dépenser plus de 80% des bénéfices des entreprises en dividendes et qu'on constitue un fonds qui permet aux entreprises à la fois plus de solidarité avec leurs salariés et d'engager la transition."

Vous êtes à nouveau en ligne