VIDEO. Gabriel Attal : malgré l’absence d’épreuves du bac, "On a pu maintenir la continuité pédagogique"

France 3

C’est le troisième dimanche de confinement pour les Français. Le coronavirus est un enjeu de santé mais aussi de société et d’économie qui implique des décisions politiques. Pour répondre aux interrogations des Français sur cette crise sans précédents, deux invités en duplex ce 5 avril 2020 : Gabriel Attal, secrétaire d’Etat à l’Education nationale et à la Jeunesse, et  Boris Vallaud, porte-parole du Parti socialiste.

La fin du confinement n’est pas pour demain, le Premier ministre l’a rappelé. De même, les épreuves du bac n’auront pas lieu, et à l’Assemblée nationale, a été mise en place la mission d’information pour suivre la gestion de la crise faite par le gouvernement. "Cette génération aura un bac, c’est un point très important sur lequel Jean-Michel Blanquer a insisté (…) Les modalités pour valider leur examen sont évidemment différentes parce qu’on tient compte de la situation absolument inédite qu’on connaît (…) L’important, c’est qu’on ait pu maintenir la continuité pédagogique", a rappelé Gabriel Attal, secrétaire d’Etat à l’Education nationale et à la Jeunesse en duplex.

"Il serait incompréhensible qu’il n’y ait pas de service national universel cette année"

C’est une des promesses du président : mettre en place un Service national universel (SNU). Mais dans cette période de confinement, peut-il encore avoir lieu ? "Le Service national universel vise à permettre à la jeunesse française de s’engager pour son pays (…) Notre pays, cette année, a plus que jamais besoin d’engagement, donc il serait incompréhensible qu’il n’y ait pas de service national universel cette année. Pour autant, évidemment, on l’adapte. Il devait commencer en juin (…) Nous allons commencer au début du mois de juillet par la mission d’intérêt général où les jeunes pourront s’engager auprès d’une association ou d’un corps en uniforme qui est mobilisé pour venir en aide aux Français, puis le séjour de cohésion aura lieu quand les conditions sanitaires le permettront", a précisé Gabriel Attal.

Vous êtes à nouveau en ligne