franceinfo seniors. Les seniors, le coronavirus et le confinement

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Est-ce que le manque de contact prolongé avec ses proches, peut s'avérer aussi meurtrier pour les seniors que le coronavirus ? 

Le manque de contact prolongé avec ses proches peut-il se révéler aussi meurtrier pour les seniors, que ce qui vient de se produire dans les EHPAD avec la pandémie due au coronavirus.

"En 2015,150 000 personnes résidant en établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) sont décédées, représentant un quart des décès annuels en France", selon l’enquête de la DREES ( direction de la Recherche, des Études, de l'Évaluation et des Statistiques) auprès de l’ensemble des établissements d’hébergement pour personnes âgées (EHPA).

"Les femmes, dont l’espérance de vie est plus élevée que les hommes, sont plus nombreuses à vivre en institution. Les résidents décèdent à 89 ans en moyenne, après une durée de séjour moyenne de trois ans et quatre mois. Un quart des décès de résidents en Ehpad n’ont pas lieu dans l’établissement même mais au cours d’une hospitalisation."

Les hommes et les résidents les plus jeunes sont davantage concernés

Lorsqu’une infirmière est présente 24 heures sur 24, la probabilité de décéder lors d’une hospitalisation est plus faible. Lorsque l’Ehpad connaît des difficultés de recrutement, elle est plus élevée. Confrontés au quotidien à la fin de vie, la grande majorité des Ehpad ont mis en place des procédures liées à la pratique des soins palliatifs ou à la prise en charge de la fin de vie. La présence de ces dispositifs varie, cependant, selon les caractéristiques de l’établissement.

Retrouvez toutes ces données sur www.data.drees.sante.gouv.fr

Du côté de l’accueil familial, chez Cettefamille (8 000 places en accueil familial en France) le bilan est à ce jour excellent :

- Uniquement 4 cas de Covid-19 décomptés depuis le début de la pandémie.
- 100 % des cas de Covid-19 constatés dans le réseau ont été contractés après un passage à l'hôpital.
- 0% d’augmentation du taux de ruptures de contrats entre mars et avril 2019/2020, soit un taux de mortalité identique d’une année à l’autre.
- 52% des accueillants ont mis en place des outils pour maintenir les liens avec les proches

Comment les directeurs des EHPAD tentent-ils de gérer la crise en France et  à l'étranger ?

Coronavirus : le taux de mortalité est plus élevé sur les personnes âgées, autour de 15% pour les patients de plus de 80 ans. Les statistiques montent jusqu'à 35% pour les seniors en EHPAD. Le ministère de la Santé a déclenché le "plan bleu" pour tous les EHPAD de France. Le but ? Restreindre au maximum les visites pour empêcher le virus de pénétrer dans l'un des 7 200 établissements.

Papyhappy est une plateforme collaborative et comparative qui référence TOUS les hébergements pour seniors. PapyHappy est installé en France, en Espagne et en suisse.

Vous êtes à nouveau en ligne