France, Italie, Espagne : les trois perdants économiques de la crise du coronavirus

France 2

L’économie française est l’une des plus affectées en Europe par l’'épidémie de coronavirus, selon l’OFCE.

Selon une note de l’OFCE, l’Espagne, l’Italie et la France sont les trois perdants de la crise du coronavirus. "La perte d’activité au mois d’avril, un mois où l’épidémie a touché tous les pays, en Espagne, c’est -36% sur la production de richesse, en Italie, -32% et en France, -30%. Les pays du sud de l’Europe sont plus affectés que ceux du nord", explique le journaliste Jean-Paul Chapel sur le plateau du 20 Heures.

Le secteur du tourisme durement touché

"Au Royaume-Uni, la perte n’est que de 25%, en Allemagne 24%. Deux raisons à cela. La première, c’est la sévérité du confinement, qui a été plus strict au sud de l’Europe. La deuxième des raisons : ce sont des pays où la part du tourisme, avec l’hébergement, la restauration, est plus importante dans l’économie nationale. Et c’est un secteur qui a été particulièrement touché par la crise", précise le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne