Fermeture des écoles, limitation des déplacements, maintien des élections : ce qu'il faut retenir de l'allocution d'Emmanuel Macron sur le coronavirus

Emmanuel Macron lors de son allocution télévisée sur le coronavirus, à l\'Elysée, le 12 mars 2020. 
Emmanuel Macron lors de son allocution télévisée sur le coronavirus, à l'Elysée, le 12 mars 2020.  (BENOIT DURAND / HANS LUCAS / AFP)

Le chef de l'Etat s'est adressé jeudi soir aux Français pour la première fois depuis le début de la crise du Covid-19. Voici ce qu'il faut retenir. 

"Cette épidémie constitue la plus grave crise sanitaire qu'a connue la France depuis un siècle." Dans son allocution, jeudi 12 mars, Emmanuel Macron a détaillé une série de mesures d'ampleur pour lutter contre l'épidémie de coronavirus Covid-19.

Son annonce la plus marquante est sans doute la fermeture à partir de lundi, et "jusqu'à nouvel ordre", des crèches, écoles, collèges, lycées et universités pour freiner la propagation du virus, qui a tué 61 personnes et en a contaminé près de 3 000.

>> Retrouvez les dernières informations sur le coronavirus dans notre direct

Emmanuel Macron en a appelé à "la responsabilité" et demandé "à tous les Français" de limiter "au strict nécessaire" leurs déplacements, en privilégiant le télétravail, mais a maintenu les élections municipales dont le premier tour est prévu dimanche. Voici le détail des mesures annoncées. 

Crèches, écoles et universités fermées "dès lundi"

Emmanuel Macron a ordonné la fermeture à partir de lundi, et "jusqu'à nouvel ordre", des crèches, des établissements scolaires et universités.

"Un service de garde sera mis en place région par région" pour que les personnels "indispensables à la gestion de la crise sanitaire" puissent "faire garder leurs enfants et continuer d'aller au travail", a-t-il ajouté.

Les élections municipales maintenues 

Le premier tour des élections municipales, dimanche 15 mars, "se tiendra", a annoncé Emmanuel Macron, s'appuyant sur l'avis de scientifiques selon lesquels "rien ne s'oppose à ce que les Français se rendent aux urnes".

"Il est important en ce moment, en suivant l'avis des scientifiques comme nous venons de le faire, d'assurer la continuité de notre vie démocratique et de nos institutions", a assuré le chef de l'Etat.

Les personnes de plus de 70 ans appelées à rester chez elles 

"Toutes les personnes âgées de plus de 70 ans, ainsi que celles qui souffrent de maladies chroniques ou de handicap, sont invitées à rester chez elles et à limiter au maximum leurs déplacements", a ajouté le chef de l'Etat. Il invite "tous les Français à limiter leurs déplacements 'au strict nécessaire'".

"On doit se préparer à une deuxième vague qui touchera un peu plus tard les personnes plus jeunes", a-t-il précisé. 

Les salariés contraints à rester chez eux indemnisés par l'Etat  

Le président de la République a aussi annoncé des mesures "exceptionnelles et massives" de chômage partiel. "L'Etat prendra en charge l'indemnisation des salariés contraints à rester chez eux", a indiqué le chef de l'Etat. 

"Je veux que nous puissions protéger aussi nos indépendants, et donc nous prendrons toutes les mesures nécessaires pour donner cette garantie sur le plan économique", a-t-il précisé. Il a aussi annoncé le report des cotisations et des impôts dus en mars par les sociétés.

Par ailleurs, le président de la République a milité pour l'intensification du télétravail dans les entreprises où il est possible.

La trêve hivernale prolongée de deux mois 

"La trêve hivernale sera reportée de deux mois", a annoncé Emmanuel Macron. Cette mesure était réclamée par les associations, qui craignaient que les personnes sans domicile fixe ne soient particulièrement affectées par le virus. 

Un plan de relance européen à l'étude 

Sur le plan économique, Emmanuel Macron a également demandé au gouvernement "de préparer un plan de relance national et européen", invitant les 27 à "réagir vite et fort""Nous devons aussi porter une réponse européenne. La Banque centrale a déjà aujourd'hui fait part de ses premières décisions. Seront-elles suffisantes ? Je ne le crois pas", a-t-il ajouté.

"Il faut éviter le repli nationaliste, ce virus n'a pas de passeport", a enfin appelé Emmanuel Macron, soulignant que les fermetures de frontières devront être décidées "à l'échelle européenne", le cas échéant.

Les opérations non urgentes reportées dans les hôpitaux

"Notre système de santé, notamment dans les services de réanimation, doit se préparer à accueillir de plus en plus de cas graves de Covid-19 et continuer à soigner les autres malades", a indiqué le chef de l'Etat. 

"Des places doivent se libérer dans les hôpitaux. Pour cela, toutes les capacités hospitalières nationales ainsi que le maximum de médecins et de soignants seront mobilisés", a-t-il annoncé, précisant que "les étudiants et les jeunes retraités" seront mobilisés, dans le cadre de la réserve nationale."Des mesures exceptionnelles seront prises en ce sens", prévoit Emmanuel Macron. Il a également fait savoir que les opérations qui ne sont pas urgentes seront reportées.

Un appel à refuser le "repli individualiste"

"Jamais de telles épreuves ne se surmontent en solitaire, mais au contraire en solidaire", a déclaré le chef de l'Etat, qui en a appelé à la responsabilité de tous les Français pour respecter les consignes données par les autorités, ainsi que les gestes pour éviter la transmission du virus. 

La défense de l'Etat-providence

"Ce que révèle d'ores et déjà cette pandémie, c'est que la santé gratuite, sans condition de revenus, de parcours ou de profession, notre Etat-providence, ne sont pas des coûts ou des charges, mais des biens précieux, des atouts indispensables quand le destin frappe", a déclaré Emmanuel Macron, pour qui "ce que révèle cette pandémie, c'est qu'il est des biens et des services qui doivent être placés en dehors des lois du marché"

Retrouvez l'intégralité de la prise de parole du chef de l'Etat 

La sélection de franceinfo sur le coronavirus

• Décryptage. Coronavirus : six choses à savoir sur la fermeture de tous les établissements scolaires en France pour freiner la propagation de l'épidémie

• Synthèse. Fermeture des écoles, limitation des déplacements, maintien des élections : ce qu'il faut retenir de l'allocution d'Emmanuel Macron sur le coronavirus

• Reportage. Porte verrouillée, tenue de protection renforcée et personnels nombreux : on a visité un service réanimation qui accueille les malades graves du coronavirus

• Témoignage. "Il faut quand même que je paie mes factures et que je fasse vivre ma famille" : le monde du spectacle désœuvré face à la crise du coronavirus

• VIDEO. Coronavirus : les quatre gestes simples à adopter pour se protéger et éviter la propagation

Vous êtes à nouveau en ligne