Faut-il taxer les plus riches pour relancer l'économie ?

franceinfo

Ils assurent que le fameux "monde d'après", cette société post-coronavirus, ne sera pas qu'un slogan. Des voix exigent plus de solidarité de la part des plus riches.

Des milliards pour sauver "quoi qu'il en coûte" l'économie française. Au 21 mai, 110 milliards d'euros ont déjà été mis sur la table par l'État. Il faudrait donc trouver d'autres ressources. Certains demandent le retour de l'ISF, d'autres n'excluent pas un recours à une contribution solidaire. "La concentration des richesses est une bombe à retardement. L'économie telle que nous la pratiquons ne pourra pas être durable si elle ne devient pas une économie sociale de marché", affirme Emmanuel Faber, PDG de Danone.

L'ISF pourrait rapporter 3 milliards d'euros

Une économie sociale pour cesser de creuser les inégalités. Aux États-Unis, les 400 ménages les plus riches bénéficient d'un taux d'imposition inférieur a tous les autres groupes de revenus, selon un article du New York Times. En France, si on rétablissait l'ISF, la mesure pourrait rapporter environ 3 milliards d'euros. Une sommes jugée dérisoire par rapport à tout ce qui a été dépensé pendant la crise du coronavirus.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne