Face au coronavirus, les patients atteints de mucoviscidose sont très vulnérables

Porter un masque, des gants, se laver les mains régulièrement… C'est devenu le quotidien des Français depuis plus d'un mois. Pour les personnes atteintes de certaines maladies, comme la mucoviscidose, répéter ces gestes a toujours été une habitude.

Dans un clip tourné pour l'association Grégory Lemarchal, Clélia, 22 ans, raconte son quotidien. Pour sensibiliser la population, elle évoque notamment le port du masque obligatoire, qu'elle détestait au début, et avec lequel elle avait beaucoup de mal. Pierre Lemarchal, président de l'association Grégory Lemarchal, explique les dessous de ce clip émouvant : "Nous sommes une association de patients et nous nous devons d'être proches de nos patients, ainsi que des familles. On a eu l'idée de faire parler ces gens-là, de leur laisser la parole."

Le reflet de ce qu'il se passe dans leur tête

Quant à la situation actuelle, il s'exprime de cette façon : "on s'est rendu compte en ce moment qu'on avait besoin de faire passer des messages par leur bouche. Le témoignage de Clélia, notamment, est superbe et reflète bien ce qu'il se passe dans la tête des gens qui sont atteints de mucoviscidose. C'est qu'eux, leur quotidien c'est le confinement."

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne