Événementiel : un couple de maîtres d’hôtel en détresse

FRANCE 2

On dénombre 843 000 demandeurs d’emploi en plus en avril, un chiffre en hausse de 22,6% par rapport à mars. Le secteur de l’événementiel est figé. Les maîtres d’hôtel, employés en CDD d’usage, se sont retrouvés brutalement sans activité.

Une cravate noire et une chemise blanche froissée par des semaines d’inactivité. Mélissande est maître d’hôtel dans la restauration-événementiel, un secteur totalement à l’arrêt depuis trois mois déjà. Cela fait plus de vingt ans qu’elle et son mari servent champagne et petits fours dans les plus beaux salons de l’Hexagone. En quelques mois, avec l’annulation de toutes leurs prestations, le couple, qui gagnait jusqu’à 3 500 euros par mois, a perdu plus de la moitié de ses revenus.

15 000 professionnels en danger

Surprise par la crise, Mélissande n’a pas réussi à atteindre son quota d’heures pour avoir le droit au chômage. Les indemnités de David arrivent à échéance. Le couple doit se sacrifier pour ses trois enfants. Mélissande et David ont décidé de se battre. Lundi 8 juin, à Rouen (Seine-Maritime), ils ont appelé une centaine de maîtres d’hôtel et cuisiniers à mettre en scène la mort de leur métier. Tous attendent un geste de la part du président. Aujourd’hui en France, ils sont 15 000 à travailler dans la restauration-événementiel.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne