Europe : quatrième jour de négociations

France 2

Trouver un accord sur un plan de relance historique et inédit c'est le défi que tentent de relever les 27 chefs d'État de l'Union européenne. Lundi 20 juillet, après quatre jours de négociations laborieuses, Paris et Berlin veulent croire à un espoir de compromis.

Une négociation dans la tension jusqu'au bout. Lundi 20 juillet, il n'y a toujours pas d'accord officiel à Bruxelles (Belgique) sur le plan de relance européen, mais Emmanuel Macron et Angela Merkel se veulent confiants. "Rien n'est encore acté, il y a un esprit de compromis qui est là. Il y a eu des moments très tendus, et il y aura des moments qui seront encore difficiles", a déclaré Emmanuel Macron.

L'enveloppe s'élèverait à 750 milliards d'euros

Toujours en tête de la contestation, les pays dits "frugaux" menés par les Pays-Bas. Ils veulent éviter au maximum une aide directe qui ne serait pas remboursée. Ces dernières heures, les contours du plan se sont précisés : l'enveloppe s'élèverait à 750 milliards d'euros, dont 390 milliards de subventions. Le reste serait constitué de prêts. Et après quatre jours de tractation, il n'est pas question pour les Pays-Bas de relâcher la pression.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne