États-Unis : un porte-avions en rade avec 4 000 marins à bord, dont 200 malades

FRANCE 2

La situation est dramatique aux États-Unis, où 200 000 personnes sont infectées par le coronavirus Covid-19. Dans ce contexte, le gouvernement a refusé d’évacuer les 4 000 soldats à bord d’un porte-avion. 200 sont pourtant été testés positifs. 

Le porte-avion USS Theodore Roosevelt s’est transformé en poudrière. Au mouillage sur l’île de Guam (États-Unis), dans le Pacifique, il est occupé par 4 000 marins, dont 200 ont déjà été déclaré positifs au Covid-19. Le commandant du navire, qui a fait demi-tour pour revenir à cette base, a annoncé que la contagion se développait très rapidement.

Des vivres et des médicaments envoyés à bord

“Nous ne sommes pas en guerre. Il n’y a aucune raison pour que des marins meurent, a écrit à son état-major le commandant Brett Crozier. Les familles de marins sont inquiètes, mais le Pentagone n’a pas accepté la demande d’accoster et les marins sont coincés à bord du porte-avion. “On leur a envoyé des vivres, du matériel médical”, tente de tempérer Mark Esper, le ministre de la Défense américaine.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne