États-Unis : le spectre d'une pénurie de viande

France 2

Aux États-Unis, l'épidémie de coronavirus pourrait entraîner une pénurie de viande : le personnel des gigantesques abattoirs ayant été contaminé, il a fallu fermer des sites et les éleveurs ne peuvent plus faire abattre leur bêtes.

Des rayons de viande à moitié vides, sans steak de boeuf. Dans certains supermarchés, pour combler les étales, la volaille est même remplacée par des barquettes de purée. "Même le poulet en surgelé est difficile à trouver" explique une consommatrice. Certains magasins ont même appliqué des mesures de rationnement. "Je n'ai pas pu acheter plus de trois barquettes", commente un client.

Une vingtaine d'abattoirs ferment aux États-Unis 

Ces dix derniers jours, une vingtaine d'abattoirs ont déjà fermé aux États-Unis. À Tyson Food, 44 % des employés ont a été testés positif. "Ils m'ont dit 'tu as plus de chance d'attraper le virus au supermarché qu'à l'abattoir. Alors viens travailler, tu es en sécurité'", explique Ernest Latiker, ouvrier chez Tyson Food. Ici, les opérateurs de viande aurait tarder à fournir des protections à leurs employés et à interrompre l’abattage pour aménager leurs chaînes de production, comme dans certains établissements avec l'isolement des postes de travail.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne