États-Unis : le calvaire des gestes barrières dans une réserve navajo

À Monument Valley, aux États-Unis, de nombreux Navajo vivent dans une réserve sans accès à l'eau courante. Difficile pour eux de se laver les mains régulièrement.

Comment se laver les mains régulièrement, premier des gestes barrières contre le Covid-19, quand on n’a pas accès à l'eau courante ? À Monument Valley, située à la frontière entre l'Arizona et l'Utah, aux États-Unis, c'est le casse-tête de plus de 30% des membres de la communauté navajo qui vivent dans la réserve. "C'est très lourd. On vient ici tous les deux, trois jours et on doit remplir nos bidons à nouveau", explique une institutrice.

Plus de 100 000 morts aux États-Unis

Dans cette réserve grande comme l'Écosse, l'eau de surface a diminué de 98% au cours du XXe siècle en raison de la hausse des températures et d'un recul des précipitations. La crise sanitaire augmente les besoins, d'autant que le pays, avec plus de 100 000 morts, est le plus touché au monde. "Normalement, je lave mes enfants tous les deux jours. Avec la pandémie, ils se lavent tous les jours", confirme Amanda Larson. 

Vous êtes à nouveau en ligne