États-Unis : des plages bondées dans l’Indiana

France 2

La crise sanitaire du coronavirus continue de s’aggraver aux États-Unis : au 25 mai, la barre symbolique des 100 000 morts a été frôlée. Pourtant, la plupart des États américains poursuivent leur déconfinement.

Depuis Washington, la journaliste Agnès Vahramian décrit les images stupéfiantes des plages du lac Michigan, noires de monde. "C’est actuellement un long week-end fermé pour les Américains et ils se sont précipités là où les plages ont rouvert." Une seule règle était posée lors de la réouverture des plages : que les petits groupes se tiennent à 1 mètre 80 de distance. "Cette restriction a volé en éclats, les shérifs se sont dits débordés", rapporte la journaliste.

"Des jeunes peu concernés par la circulation du virus"

Dans le Missouri, il y a eu le cas d’une piscine pleine à craquer, "avec des jeunes américains qui se disaient pas trop concernés par la circulation du virus". Là encore, la police s’est dite impuissante, car "il n’y avait pas de sanction prévues en cas de non-respect de la distanciation sociale", indique Agnès Vahramian. L’explication de ces débordements peut se comprendre par la mentalité locale : "Nous sommes dans un pays qui fait appel à la responsabilité individuelle".

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne