Est-ce qu'il y a autant de personnels administratifs que de médecins à l'hôpital, comme l'affirme le chef des urgences de l'hôpital Pompidou ?

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Le chef des urgences de l'hôpital Georges Pompidou à Paris, Philippe Juvin, l'a dit sur franceinfo. 

Alors que le gouvernement a déjà proposé de mettre plus de six milliards d'euros sur la table pour revaloriser les salaires à l'hôpital, le personnel soignant n'est pas satisfait et réclame plus. Il l'a dit mardi 30 juin en manifestant dans la rue. Pour économiser de l'argent, Philippe Juvin, le chef des urgences de l’hôpital Georges Pompidou à Paris a une idée. "Vous savez qu'à l'hôpital public, il y a autant d'administratifs que de médecins. Cette hyper bureaucratie coûte de l'argent", a-t-il dit sur franceinfo mardi 30 juin. Une affirmation qui n'inclut pas l'ensemble des soignants. 

On compte environ 145 000 personnes qui travaillent dans les services administratifs des hôpitaux, selon les chiffres de services de l'État pour environ 150 000 médecins, internes compris. Mais cette vision de l'hôpital par Philippe Juvin a ses limites parce qu'ils n'y a pas que des médecins qui soignent dans les hôpitaux. Si on prend en compte aussi les infirmiers, les aides-soignants, les rééducateurs, les psychologues ou encore les sages-femmes, on arrive à environ 800 000 personnes, c'est donc beaucoup plus.

Les médecins payés plus cher dans les cliniques

Philippe Juvin a aussi évoqué les difficultés de garder les médecins au sein de l'hôpital. Selon le chef des urgences de l'hôpital Georges Pompidou à Paris, c'est le salaire qui est principalement en cause. "Il y a un abîme très important entre ce que gagne un médecin à l'hôpital public et ce qu'on peut lui offrir ailleurs dans le privé, dans les cliniques, cinq fois, dix fois plus parfois", a-t-il dit sur franceinfo. 

Si on regarde les derniers chiffres du ministère de la Santé, qui datent de 2014, un médecin à l'hôpital gagne en moyenne 67 000 euros par an, c'est à dire 5 500 euros mensuel. Dans les cliniques, c'est plus difficile de dégager un chiffre précis car les médecins qui exercent dans le privé sont libéraux, payés à l'acte. Leurs revenus peuvent beaucoup varier d'une spécialité à l'autre. Par exemple, si on prend les radiologues qui sont les mieux rémunérés dans le privé selon les chiffres du ministère de la Santé, ils gagnent en moyenne près de 190 000 euros par an, presque 16 000 euros par mois.

C'est trois fois plus que ce qu'ils toucheraient à l'hôpital public. Cependant, la moyenne pour les médecins libéraux tourne plutôt autour de 105 000 euros. En clair leurs revenus sont quasiment doublés. On est donc loin des salaires multipliés par cinq ou dix comme l'affirme Philippe Juvin. 

Vous êtes à nouveau en ligne