Entreprises : des aides de l’Etat pour éviter les faillites

France 2

Face à cette situation inédite de confinement, l’Etat emploi les grands moyens pour éviter les faillites d’entreprise. Mardi 17 mars, Bruno Le Maire a annoncé une première aide de 45 milliards d’euros.

Mobilisation générale pour soutenir l’économie menacée par le coronavirus. Le ministre de l'Économie et des Finances, Bruno Le Maire, déclare la guerre économique pour éviter des faillites en cascade. Un arsenal financier est déployé pour les entreprises. « Nous allons mettre comme première aide économique immédiate pour les entreprises et pour les salariés, 45 milliards d’euros », a-t-il déclaré.

Les salariés au smic vont conserver 100 % de leur rémunération

Le premier dispositif mis en place et le plus coûteux, c’est le report ou l’annulation des charges sociales à l’URSSAF et c’est la même disposition pour les impôts. L’autre mesure, c’est le chômage partiel. Les salariés au smic vont conserver 100 % de leur rémunération, pour les autres, ils recevront 84% de leur salaire net. Face à l’urgence économique, le ministre envisage même des nationalisations si nécessaire. Lundi 16 mars, lors de son allocution, Emmanuel Macron a aussi annoncé des mesures. La priorité : donner de l’argent avec des prêts bancaires qui seront garantis par l’Etat à hauteur de 300 milliards d’euros.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne