En route vers Paris 2024. Le bonheur des écorchures et des courbatures

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Cécilia Berder, membre de l’équipe de France d’escrime, est en pleine sélection pour les JO de Tokyo, des Jeux aujourd'hui reportés à 2021. Elle nous fait vivre de l’intérieur le quotidien d’un athlète de haut niveau.

Après avoir tourné dans l'anneau du polygone du bois de Vincennes la semaine dernière, j'ai pris ce vendredi la direction de la fôret de Fontainebleau avec le collectif France. Notre préparateur physique Robin Hager nous avait concocté "un parcours montagne". Le terme montagne peut étonner en région parisienne mais cette excursion présente de nombreuses aires de trail.

L'itinéraire de Franchard-Cuisinière s'étend sur une distance de 6 kilomètres et a été conçu pour des entraînements en montagne. Ce circuit est surnommé le parcours cerise. Tout au long du trajet, pour poursuivre son périple, il suffit de traquer les traits rouges marqués sur la roche.

Ce mélange escalade-randonnée s'avère un moment très intense pour des non grimpeurs

Il ne s'agit pas de murs d'escalade mais davantage de blocs qui réclament une grande énergie pour s'en extirper. En haut de la crête de certains rochers, une bonne proprioception et des qualités d'équilibriste sont les bienvenues.

Arrivé au sommet du bloc, il faut évidemment penser à descendre. Les meilleurs d'entre nous trouvaient des prises pour descendre en souplesse, les plus jeunes sautaient plus de deux mètres directement sur le sol sans craindre pour leurs genoux encore frais, et d'autres, dans un style moins académique, se laissaient glisser sur les fesses comme sur un toboggan très, très raide.

Ce circuit est aussi surnommé le parcours cerise. Tout au long du trajet, pour poursuivre son périple, il suffit de traquer les traits rouges marqués sur la roche.

Le plaisir de ce type d'activité réside dans l'entraide entre nous, sans esprit compétitif. Si quelqu'un ne sent pas un passage, a peur des pistes un peu trop étroites ou si le vertige l'emporte, il peut contourner l'obstacle et retrouver son groupe au rocher suivant. La dimension physique et le challenge personnel guident la journée. 

Petit passage en grotte pour le champion d\'Europe de fleuret Julien Mertine.
Petit passage en grotte pour le champion d'Europe de fleuret Julien Mertine. (CECILIA BERDER / FRANCEINFO / RADIO FRANCE)

Retour en salle d'armes

La semaine prochaine, le décor devrait changer. Retour à la salle d'armes pour des séances de déplacements sans sabre et sans adversaire. 

Le ludique reste au cœur de cette reprise. Même sans arme et sans combat, le préparateur physique fait preuve d'imagination pour combler l'absence de calendrier et d'échéance concrète. Mercredi, le groupe s'est emparé du bois de Vincennes pour une course d'orientation d'une dizaine de kilomètres. On était en binôme. Lorsqu'un athlète allait chercher une balise, l'autre patientait en réalisant un cross fit.

Toutes ces activités ont le mérite de réactiver l'esprit de communauté, de remettre en état de marche nos corps déconfinés. Je termine la semaine avec les jambes pleine de courbatures et d'écorchures. Le confinement est bien terminé. Le bonheur.

Vous êtes à nouveau en ligne