EN IMAGES. Masques, confinement, désinfection... La France en pleine épidémie de coronavirus

Les conséquences des mesures de restrictions annoncées par le gouvernement commencent aussi à bousculer le quotidien des Français. 

Cette fois, l'épidémie de coronavirus est bien arrivée en France. Samedi 29 février au soir, pas moins de 100 cas avaient été comptabilisés dans l'Hexagone depuis fin janvier. Louvre fermé à cause des inquiétudes du personnel, Salon de l'agriculture écourté, semi-marathon de Paris reporté... Les conséquences des mesures de restriction annoncées par le gouvernement commencent aussi à bousculer le quotidien des Français. C'est encore plus vrai dans certaines villes de l'Oise, où des consignes plus strictes ont été imposées. Franceinfo fait un tour de France de cette épidémie.

L'Hexagone est devenu le deuxième foyer du coronavirus en Europe après l'Italie et a franchi le seuil symbolique des 100 cas depuis la fin janvier. Sur ces 100 personnes, 12 sont guéries, 2 sont mortes et 86 sont hospitalisées, dont 9 dans un état grave, selon le gouvernement. L'inquiétude gagne également l'outre-mer où trois cas ont été confirmés comme positifs à Saint-Martin et Saint-Barthélemy, dans les Antilles. A La Réunion comme en Martinique, des heurts ont opposé la police à des manifestants qui craignent de voir débarquer sur l'île des malades du Covid-19.

111
Une femme porte un masque respiratoire, à Paris, le 28 février 2020. RAFAEL YAGHOBZADEH/AP/SIPA / SIPA
211
Des fleurs déposées en mémoire de l'enseignant décédé à cause du coronavirus, au collège La Fontaine de Crépy-en-Valois (Oise). FRANCOIS LO PRESTI / AFP
311
Des policiers rappellent l'interdiction des rassemblements et demandent la fermeture du marché, à Crépy-en-Valois (Oise), dimanche 1er mars 2020. FRANCOIS LO PRESTI / AFP
411
Un homme devant la tour Eiffel, à Paris, le 29 février 2020. MEHDI TAAMALLAH / NURPHOTO / AFP
511
Deux spectateurs du match Lyon-Turin au Groupama Stadium, à Décines-Charpieu (Rhône), le 26 février 2020. FRANCK FIFE / AFP
611
Une employée fabrique des masques respiratoires pour faire face à la forte demande, le 28 février 2020 à Mably (Loire). PHILIPPE DESMAZES / AFP
711
Un marchand de fruits et légumes avec un masque sur le marché de Crépy-en-Valois, dimanche 1er mars 2020. FRANCOIS LO PRESTI / AFP
811
La demande dans les "drives" des supermarchés a fortement augmenté depuis le début de l'épidémie. Ici à Croix (Nord), le 29 février 2020. MAXPPP
911
Un homme en combinaison désinfecte le collège La Fontaine à Crépy-en-Valois (Oise), le 29 février 2020. MAXPPP
1011
Un masque respiratoire dans les rues de Nantes, le 28 février 2020. SEBASTIEN SALOM-GOMIS / SIPA
1111
Une pharmacie indique qu'elle n'a plus de masques ni de désinfectants, à Nantes, le 28 février 2020. SEBASTIEN SALOM-GOMIS / SIPA
Vous êtes à nouveau en ligne