En Dordogne, on adapte les auto-écoles aux conditions d'hygiène imposées

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Chaque jour, depuis le déconfinement, la France redémarre la machine, et tente de reprendre le cours d’une vie qui ne sera pas tout à fait comme avant. Tour d’horizon d’un pays qui repart, avec France Bleu.

Si le bac est passé au contrôle continu cette année, ce n’est pas le cas du permis de conduire ! L’autre grand rite de passage à l’âge adulte n’a pas flanché face au Covid-19. Les examens ont repris depuis le déconfinement mais avec deux mois de retard, forcément. Rien que dans le Périgord, il y a 2 000 candidats au rattrapage forcé. La reprise est donc intense pour Jean-Marie, qui gère une auto-école à Perigueux, en Dordogne. Il a fallu adapter les cours de conduite, comme il l’explique à France Bleu Périgord : "C'est juste un petit peu plus compliqué parce qu'on n'est pas censé mettre la climatisation, on est censé aérer le véhicule tout le temps, ce qui peut poser des problèmes sonores pour identifier l'absence de clignotants ou de l'environnement. On compense par d'autres méthodes, on s'adapte. On a connu des pédiode sans climatisation. Ça nous rappelle de bons souvenirs !"

Bonne nouvelle pour ceux qui aiment la climatisation naturelle, les parcs de loisirs peuvent rouvrir. Les attractions peuvent accueillir à nouveau les visiteurs et pour les gestionnaires, c’est un soulagement. Ils attendaient ce feu vert, comme à Saint-Martin-de-Landelles dans la Manche où se trouve le parc Ange Michel. Christine Gougeon, sa responsable, prépare tout pour ouvrir ce week-end comme elle l’a dit à France Bleu Cotentin : "Je veux ouvrir parce que j'ai été encouragée par la clientèle. J'ai confiance dans l'avenir par contre on a perdu beaucoup d'argent. Ça va être une année que j'espère blanche. On va tout mettre en oeuvre pour, j'espère, se sauver."

La prochaine saison de football se prépare

Il y a ceux qui attendent encore la reprise et qui n’en peuvent plus d’attendre. Les footballeurs du championnat de France ont dû faire une croix sur cette saison et attendent la prochaine. À Sochaux, club historique, qui évolue en Ligue 2, la reprise est prévue le 29 juin et les entraînements seront adaptés, prévient Thomas Deniaud, le directeur sportif du club sochalien, au micro de France Bleu Belfort Montbéliard : "On aura des tests quotidiens. Le masque sera obligatoire dans les vestiaires. Les joueurs auront deux équipements par jour afin qu'ils arrivent déjà habillés le matin, qu'ils se douchent chez eux et qu'ils aient une deuxième tenue et qu'ils puissent laver leurs affaires." Le début de la prochaine saison de football, en France, est prévu le 22 août.

Vous êtes à nouveau en ligne