Emmanuel Macron : le décryptage d’une allocution présidentielle

FRANCEINFO

Le discours d’Emmanuel Macron était très attendu, lundi 13 avril. Un exercice dans lequel le président de la République s’autorise parfois quelques libertés.

Il se savait forcément scruté. Emmanuel Macron avait des millions de Français scotchés à ses lèvres, lundi 13 avril, lors de son allocution nationale. Un aspect de sa fonction où le chef de l’Etat est parfois dur à suivre pour son entourage. « Souvent, ses discours sont beaucoup trop longs », affirme le journaliste Michaël Moreau, auteur de « Les Plumes du pouvoir ». « Il rendait des discours parfois de 45 minutes et ça finissait en 1h30 parce que le président avait improvisé », précise le journaliste.

Un discours plus social

Les déclarations du lundi 13 avril devaient marquer un changement par rapport à celles du 16 mars dernier où Emmanuel Macron affirmait que la France était en guerre. Cette fois-ci, « il fallait, après un mois, comprendre qu’il y avait de la souffrance », rappelle la journaliste Nathalie Saint-Cricq. Le président de la République devait notamment montrer sa compassion envers le personnel soignant qui fait face quotidiennement au coronavirus.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne