Économie : l'inquiétude des viticulteurs français

FRANCE 3

Les vignerons français sont inquiets. Après un bon cru 2019, ils redoutent une chute de leurs ventes à l'étranger. Le vin tricolore est désormais surtaxé aux États-Unis, le premier marché d'export, alors que se profile de mauvaises perspectives avec le Brexit et le Covid-19 en Chine.

Impossible de savoir si 2020 sera un grand millésime, mais il s'annonce comme un très mauvais moment à passer pour les exportateurs de vins français. Sanctions américaines, Covid-19 en Chine, Brexit, les trois plus gros marchés pour nos vins à l'export sont fragilisés. Aux États-Unis, depuis la mi-octobre, les bouteilles françaises sont surtaxées à 25% pour punir Airbus d'avoir enfreint l'embargo américain sur l'Iran.

Une baisse des ventes à l'export de 17,5%

En France, ce sont donc les viticulteurs qui trinquent, et la surtaxe pourrait même être revue à la hausse dans les prochaines semaines. "Entre 25 et 100%, on ne sait pas, on est dans l'incertitude, et on est inquiets", explique Damien Chombard, un viticulteur bordelais. Depuis l'application des sanctions américaines, les exportations de vins ont baissé de 17,5%, occasionnant une perte de chiffre d'affaires de 20%. Et le marché chinois ne va guère mieux.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne