Déconfinement : un bilan "globalement satisfaisant" dans les transports d'Ile-de-France

Dans une station de métro de la ligne 1 à Paris, le premier jour du déconfinement, le 11 mai 2020.
Dans une station de métro de la ligne 1 à Paris, le premier jour du déconfinement, le 11 mai 2020. (YANN CASTANIER / HANS LUCAS / AFP)

Plusieurs soignants ont signalé que leurs enfants avaient été "mis à l'écart dans des groupes distincts des autres élèves", indique Jacques Toubon.

Le bilan de la première semaine de déconfinement est jugé "globalement satisfaisant" dans les transports publics d'Ile-de-France, avec peu d'incidents, une fréquentation limitée à 17% en fin de semaine et un très bon respect du port du masque, a indiqué vendredi 15 mai Ile-de-France Mobilités (IDFM). L'obligation de porter un masque, effective depuis lundi, est observé à "près de 95%", a observé la présidente de la région Ile-de-France, Valérie Pécresse. 

Le Défenseur des droits s'inquiète d'une "mise à l'écart" des enfants de personnel soignant"Les enfants du personnel soignant ne doivent pas pâtir des difficultés d'organisation." Le Défenseur des droits  a mis en garde contre une "mise à l'écart" des enfants de membres du personnel soignant dans le cadre du retour à l'école permis par le déconfinement, demandant une "intervention" du ministère de l'Education nationale. Jacques Toubon indique dans un communiqué avoir été sollicité par plusieurs soignants dont les enfants avaient été "mis à l'écart dans des groupes distincts des autres élèves" ou "affectés dans des établissements scolaires accueillant exclusivement des enfants du personnel soignant"

La SNCF relance les réservations pour cet été. La compagnie envisage pour l'instant de faire circuler 100% des TGV et Intercités prévus cet été, sous réserve de restrictions gouvernementales. Mais pour l'instant, et jusqu'au 2 juin, la SNCF ne vendra qu'une place sur deux. "Nous attendons le 2 juin pour connaître les nouvelles règles qui devront s'appliquer pour les conditions sanitaires de circulation dans les trains", a précisé Christophe Fanichet. "Aujourd'hui, les Français ont peu préparé leurs voyages. Il reste beaucoup, beaucoup de places", a-t-il souligné.

Plan de soutien au secteur du tourisme. Edouard Philippe a dévoilé jeudi un arsenal de mesures pour soutenir le secteur du tourisme, lourdement touché par la pandémie de Covid-19. Le Premier ministre a annoncé, entre autres, une possible réouverture des restaurants et bars le 2 juin dans les zones vertes, un aménagement de l'utilisation des tickets restaurants pour "soutenir la demande" et au total un plan "sans précédent, massif" de "18 milliards d'euros".

Premier week-end de déconfinement en vue. Après une première semaine compliquée, les Français vont pour la première fois depuis deux mois pouvoir partir en week-end, tout en restant à moins de 100 km de chez eux. Et après ce premier week-end "déconfiné", suivront les ponts de l'Ascension puis de la Pentecôte.

Vous êtes à nouveau en ligne