Vaccin contre le Covid-19 : Jean Castex annonce l'ouverture de cinq millions de rendez-vous "dans les 15 jours"

Le Premier ministre, Jean Castex, le 20 juillet 2021 à l\'Assemblée nationale à Paris. 
Le Premier ministre, Jean Castex, le 20 juillet 2021 à l'Assemblée nationale à Paris.  (XOSE BOUZAS / HANS LUCAS / AFP)

Le Premier ministre était l'invité du journal de 13 heures sur TF1, avant le début de l'examen à l'Assemblée nationale du projet de loi visant à étendre le pass sanitaire, pour lutter contre la reprise épidémique.

"On est dans la quatrième vague." Pour le Premier ministre, Jean Castex, invité du "JT de 13 heures" de TF1, aucun doute, nous y sommes, principalement en raison de l'explosion du variant Delta. Pour permettre la vaccination de tous les Français qui souhaitent y avoir accès, le Premier ministre annonce l'ouverture de cinq millions de rendez-vous "dans les 15 jours". Suivez notre direct.

 La vaccination comme arme. Jean Castex se veut optimiste. "Nous devons nous donner les moyens de maîtriser cette flambée épidémique. (...) On a une partie très importante de la solution." Jean Castex pose désormais l'objectif de "50 millions de primo-vaccinés fin août", alors que près de 38 millions de Français ont déjà reçu une première dose. 

Pas de contrôle d'identité des clients par les restaurateurs. Le pass sanitaire sera exigé dès le mois d'août, dans les bars et restaurants notamment, mais les restaurateurs et gérants d'établissements n'auront pas à contrôler l'identité des clients, a confirmé Jean Castex. "Ce qui a été décidé, c'est qu'on va faire peser sur les restaurateurs, les cafetiers, la vérification que la personne a bien son pass sanitaire. Mais tout ce qui a trait à l'identité de la personne, ce sera dans un deuxième rideau", a-t-il détaillé.

Des campagnes dans les établissements scolaires. Jean Castex a également annoncé la mise en place de campagnes de vaccination dans les collèges et lycées : "Au mois de septembre, nous allons mettre le paquet pour vacciner tous les enfants de 12 à 17 ans qui ne l'auront pas été. Nous allons mettre en place des dispositifs allant vers eux dans les établissements scolaires." Le pass sanitaire ne sera pas exigé pour autant dans les établissements scolaires. 

Jean Castex était l'invité du "JT de 13 heures" de TF1. Quelques heures avant le début de l'examen à l'Assemblée nationale du projet de loi sanitaire, le Premier ministre a pris la parole. Il a notamment détaillé les contours du texte qui prévoit notamment l'extension du pass sanitaire, ainsi que la vaccination obligatoire des soignants. Le chef du gouvernement a également le point sur la situation sanitaire, alors que Santé publique France a dénombré 18 000 nouveaux cas de Covid-19 en 24 heures, selon les chiffres de mardi, soit une croissance de 150% en une semaine. 

L'Assemblée nationale débute l'examen du projet de loi sanitaire. Après l'adoption du texte en commission mardi, les députés se réunissent à partir de 15 heures pour débattre. Sur le fond, la commission des Lois a voté en faveur du report à la fin septembre du pass sanitaire pour les 12-17 ans et la mesure pourrait être à nouveau débattue dans l'hémicycle, puis au Sénat jeudi.

 Le pass sanitaire désormais obligatoire dans les lieux de loisirs et de culture. Il faut désormais présenter une preuve de vaccination, un test Covid-19 négatif ou une preuve de rétablissement pour accéder à certains établissements, dès que la jauge de 50 personnes est atteinte.

Vous êtes à nouveau en ligne