#OnVousRépond "Pourquoi des lycéens n'ont pas eu leurs notes des E3C ?" Les réponses à vos questions du mardi 31 mars

#OnVousRépond : posez toutes vos questions sur l\'épidémie de coronavirus dans le live de franceinfo.fr
#OnVousRépond : posez toutes vos questions sur l'épidémie de coronavirus dans le live de franceinfo.fr (FRANCE TELEVISIONS)

Chaque jour, franceinfo répond à vos interrogations sur le virus et les conséquences des mesures prises contre la pandémie sur votre vie quotidienne.

Peut-on faire une sortie à vélo ? Quel est le bilan de l'épidémie de coronavirus en Allemagne ? Comment faire le contrôle technique de ma voiture pendant le confinement ? Comme chaque jour depuis le début du confinement et de la pandémie de Covid-19, les équipes de franceinfo se sont mobilisées, mardi 31 mars, pour répondre à vos questions et vous aider à y voir plus clair, grâce à l'opération #OnVousRépond.

 Comment ça marche ? Posez vos questions directement dans le live de franceinfo ou via ce formulaire dédiéDe 6 heures à minuit, plusieurs membres de la rédaction se relaient pour y répondre. Vous retrouverez les réponses dans le direct. Bien sûr, le très grand nombre de questions ne nous permet pas de toutes les traiter, mais il est possible que la réponse à votre interrogation ait déjà été donnée à un autre internaute.

"Et les pauvres lycéens qui attendent leurs notes des e3c passées début janvier. Annoncées le 15 mars, c'est le black out total depuis. Pas un mot. Pourquoi ?" Et pour cause : les commissions d’harmonisation des notes devaient se réunir à partir du 13 mars, au lendemain de l'annonce d'Emmanuel Macron sur la fermeture de toutes les écoles le lundi suivant. Les enseignants ont eu d'autres chats à fouetter. Depuis, certaines notes sont arrivées, selon les académies. Un peu de patience.

 "Bonjour FranceInfo. Question droit du travail à propos des congés imposés. On souhaite m'imposer de poser 6 jours d'ici le 30 avril. Dans mon entreprise tout comme sur ma fiche de paie, on ne distingue que les "congés acquis" que je devais effectivement soldé avant le 31 mai. Et les congés "en cours", c-a-d en cours d'acquisition. Mon employeur a-t-il le droit d'exiger de moi de poser mes "en cours" (sachant que je n'ai moins de 6 jours en acquis) ?" De ce que j'ai compris, votre employeur a le droit de vous imposer six jours de congés (c'est la limite haute) d'ici au 30 avril, et cela peut taper dans les congés à venir acquis ou qui ont déjà été posés pour une date après le 31 mai. "Dans ce cas, le salarié n’aura pas à donner son accord", précise le site de la CFDT.

Vous êtes à nouveau en ligne