#OnVousRépond : les réponses à vos questions sur le coronavirus et le confinement du dimanche 29 mars

#OnVousRépond : posez toutes vos questions sur l\'épidémie de coronavirus dans le live de franceinfo.fr
#OnVousRépond : posez toutes vos questions sur l'épidémie de coronavirus dans le live de franceinfo.fr (FRANCE TELEVISIONS)

Confinement, quarantaine, évolution du virus... Posez-nous vos questions sur le coronavirus et on vous répond.

L'épidémie de Covid-19 a fait 319 nouveaux décès en 24 heures dans les hôpitaux français, portant le bilan à 2 314 morts en milieu hospitalier, selon les chiffres annoncés samedi par le directeur général de la santé. "Le combat ne fait que commencer", a prévenu Edouard Philippe, en annonçant une commande massive de tests et de masques de protection.

 Comment ça marche ? Posez vos questions directement dans le live de franceinfo ou via ce formulaire dédié. De 6 heures à minuit en semaine (et de 7 heures à 23 heures le week-end), plusieurs membres de la rédaction se relaient pour y répondre. Vous retrouverez les réponses dans le direct. Bien sûr, le très grand nombre de questions ne nous permet pas de toutes les traiter, mais il est possible que la réponse à votre interrogation ait déjà été donnée à un autre internaute.

Que va t-il se passer pour les vacances de Pâques ? Jean-Michel Blanquer s'est exprimé hier à ce sujet sur TF1 et si, il va y avoir des vacances en plein confinement. "Il faut évidemment se reposer pendant les vacances, parfois il y a même eu une surcharge de travail pour les élèves. Comme on est confiné, il faut que ce soit un moment riche humainement. C'est un moment où on peut lire, se dégager des écrans."

 Quelles sont les données qui permettront d'affirmer que le pic de l'épidémie est atteint ? Vous pouvez consulter cet article captivant du site du CNRS qui explique comment fixer un pic épidémique et pourquoi ce n'est pas facile de le savoir avec cette pandémie : "'La plus grosse difficulté n’est pas tant de découvrir quels sont les mécanismes de propagation, mais de connaître les conditions initiales de l’épidémie', précise [le géographe] Éric Daudé. Même sur des projections à moins de deux semaines, un écart de quelques points de pourcentage sur la population que l’on pense contaminée donne des résultats très différents" Or la faible ampleur du dépistage en France fait peser une grande incertitude sur la question".

Vous êtes à nouveau en ligne