Coronavirus : 5 532 morts en hôpital en France depuis le début de l'épidémie, 441 de plus ces dernières 24 heures

Ce direct est terminé.

On recense au moins 2 028 morts dans les Ehpad et autres établissements médicaux-sociaux sur le territoire. 

La France recense 7 560 personnes mortes à cause du COVID-19 depuis le début de l'épidémie, a annoncé samedi 4 avril le directeur général de la Santé Jérôme Salomon, dont 5 532 à l'hôpital et 2 028 en Ehpad et autres établissements médicaux-sociaux.

Cela représente 441 décès de plus en hôpital au cours des dernières 24 heures. Les premiers bilans concernant les établissements médico-sociaux, dont les maisons de retraite, ont commencé à être publiés jeudi. Vendredi, au moins 1 416 décès avaient été rapportés dans ce type d'établissements.

 En Italie, une baisse d'hospitalisations en réanimation. Le nombre d'hospitalisations en soins intensifs a diminué pour la première fois en Italie depuis que la pandémie y a explosé il y a plus d'un mois, a annoncé samedi 4 avril la protection civile. Le nombre de malades du Covid-19 en soins intensifs dans les hôpitaux italiens est repassé sous la barre des 4 000 (3 994, contre 4 068 la veille). 

 La "continuité des soins" doit être assurée pour les personnes handicapées. Malgré les déprogrammations dans les hôpitaux qui se réorganisent face à l'épidémie de Covid-19,  le ministre de la Santé Olivier Véran a rappelé que la "continuité des soins" devait être assurée pour les personnes en situation de handicap. 

 Plus de 700 morts supplémentaires au Royaume-Uni en 24 heures. Le Royaume-Uni a enregistré 708 morts supplémentaires de patients atteints par le Covid-19 en une journée, un nouveau record confirmant l'accélération de l'épidémie qui a fait 4 313 morts dans les hôpitaux du pays, ont indiqué samedi les autorités sanitaires.

Un bilan en baisse en Espagne. L'Espagne a enregistré 809 décès en 24 heures dus à l'épidémie de Covid-19. Ce nouveau bilan, communiqué samedi, traduit une baisse du nombre de morts pour le deuxième jour consécutif après le triste record de 950 jeudi. Le chef du gouvernement espagnol Pedro Sanchez a par ailleurs annoncé samedi la prolongation pour deux semaines du confinement de son pays, décrété le 14 mars, "jusqu'au 25 avril" inclus, afin de freiner la pandémie. 

 Le coronavirus a fait au moins 6 507 morts en France, selon le dernier bilan rendu public par le directeur général de la santé, vendredi 3 avril. Parmi eux, 5 091 malades sont morts à l'hôpital (588 de plus ces dernières 24 heures, le pire chiffre enregistré depuis le début de l'épidémie) et 1 416 en Ehpad. Dans son point quotidien, le directeur général de la santé, Jérôme Salomon, a également indiqué que 27 432 patients étaient actuellement hospitalisés, dont 6 662 personnes en réanimation. Plus de 500 patients ont été transférés dans des services moins encombrés.

Un pic attendu fin avril dans le Grand Est. L'Agence régionale de santé du Grand Est indique que le pic de l'épidémie sera atteint au plus tard le 25 avril dans cette région, rapporte France Bleu Alsace. "Nous voyons une lueur au fond du tunnel", a déclaré le directeur Christophe Lannelongue lors d'un point-presse. Selon les modèles utilisés pour les calculs, le pic se situera entre le 10 et 25 avril dans le Grand Est, l'une des régions les plus touchées par le coronavirus.

Plus de 400 000 contrôles de police. Le ministre de l'Intérieur s'est montré ferme sur les consignes de confinement malgré le début des vacances scolaires : "Il n'y aura aucun relâchement si cela permet de sauver des vies. Ceux que l'on aime, on les protège. On se confine", a martelé Christophe Castaner. Au total, il y a déjà eu 426 430 contrôles de police aujourd'hui, jour du début des vacances scolaires dans les académies d'Ile-de-France et d'Occitanie, a indiqué le ministère de l'Intérieur, vendredi en fin d'après-midi.

 Triste record pour les Etats-Unis. Vendredi, les Etats-Unis ont connu le pire bilan quotidien d'un seul pays depuis le début de l'épidémie, avec 1 480 morts. En Italie, avec 766 décès supplémentaires en l'espace de 24 heures, le bilan de l'épidémie atteint désormais 14 681 morts dans le pays. Sur trois jours, ce bilan quotidien reste compris entre 722 et 766 décès, alors qu'il était encore de 837 décès supplémentaires mardi et de 919 vendredi dernier, journée la plus noire de l'épidémie.

Vous êtes à nouveau en ligne