DIRECT. Cas de coronavirus 2019-nCoV en Haute-Savoie : le directeur général de la Santé annonce la fermeture d'une troisième école cette semaine

La commune de Contamines-Montjoie (Haute-Savoie), le 8 février 2020, où ont séjourné les cinq Britanniques infectés par le coronavirus. 
La commune de Contamines-Montjoie (Haute-Savoie), le 8 février 2020, où ont séjourné les cinq Britanniques infectés par le coronavirus.  (MARIE GIFFARD / AFP)

L'école Montessori de Thonon-les-Bains sera elle aussi fermée, a annoncée Jérôme Salomon. Elle a été fréquentée par un enfant britannique de 9 ans, contaminé par le virus en Haute-Savoie.

Une troisième école sera fermée la semaine prochaine. Il s'agit de l'école Montessori de Thonon-les-Bains, qui a été elle aussi fréquentée pendant quelques heures par l'enfant de 9 ans atteint par le coronavirus en Haute-Savoie, a annoncé, dimanche 9 février, le directeur général de la Santé, Jérôme Salomon, lors d'une conférence de presse.

Au total, trois établissements scolaires resteront fermés le temps d'établir des prélèvements : celle de Thonon-les-Bains ainsi que les écoles de Condomine-Montjoie et de Saint-Sauveur, dont les fermetures ont déjà été annoncées. Suivez la situation en direct avec franceinfo.fr.  

46 prélèvements ont été réalisés sur des élèves de ces établissements soclaires. Parmi eux, 21 sont négatifs et les résultats des 25 autres ne sont pas encore connus, a annoncé le directeur général de la Santé. 

 Trente-cinq français ont été rapatriés de Wuhan. L'avion a atteri à Istres (Bouches-du-Rhône) aux alentours de 13h30. Comme lors des deux précédents rapatriements, ces Français seront placés en confinement pendant 14 jours, cette fois dans les locaux de l'Ecole nationale supérieure des officiers de sapeurs-pompiers d'Aix-en-Provence.

Le bilan atteint 811 morts. Le virus 2019-nCoV a fait 89 morts supplémentaires en Chine continentale (hors Hong Kong et Macao) entre samedi et dimanche, soit un nouveau record quotidien, selon les chiffres officiels dévoilés dimanche par la Commission nationale de la santé chinoise. Alors qu'une partie du pays est de facto placée en quarantaine, le bilan de l'épidémie en Chine continentale atteint désormais 811 morts, auquel s'ajoutent un décès à Hong Kong et un autre aux Philippines. Il dépasse ainsi désormais celui du syndrome respiratoire aigu sévère (Sras) qui avait fait 774 morts dans le monde en 2002-2003.

L'OMS se veut rassurante. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a cependant estimé samedi que le nombre de cas de contamination relevés quotidiennement en Chine se stabilisait, même s'il est trop tôt pour en conclure que l'épidémie a dépassé son pic. En Chine continentale, le nombre de cas confirmés était dimanche de près de 37 200, soit 2 600 cas supplémentaires par rapport au précédent bilan quotidien. Ce dernier chiffre est nettement inférieur aux près de 3 900 nouvelles contaminations annoncées mercredi par les autorités chinoises dans leur bilan quotidien.

Vous êtes à nouveau en ligne