REPLAY. Covid-19 : Revivez les annonces d'Emmanuel Macron sur l'allègement du confinement

Le président de la République a notamment annoncé la réouverture des petits commerces et un droit de sortie élargi à partir de ce samedi 28 novembre.

Trois paliers pour alléger le confinement. Si le déconfinement n'est pas pour tout de suite, le chef de l'Etat Emmanuel Macron a prévu trois échéances pour alléger le confinement lors de son allocution mardi 24 novembre dans laquelle il annonçait les aménagements mis en place pour continuer la lutte contre la pandémie de Covid-19

Un premier le 28 novembre, avec notamment la réouverture des commerces dits "non essentiels", comme les librairies, magasins de vêtements, mais aussi les agences immobilières, par exemple. Le droit de sortie sera également élargi.

Le confinement sera levé le 15 décembre, mais un couvre-feu sera mis en place de 21 heures à 7 heures, "si les objectifs sanitaires sont atteints", a ajouté Emmanuel Macron. Enfin, en janvier, avec un quasi-retour à la normale. Les salles de sport et les restaurants pourront rouvrir à cette date "si cela est possible", a-t-il annoncé. 

 Conférence de presse du Premier ministre jeudi. Respectant le schéma mis en place depuis le début de la pandémie, le Premier ministre donnera une conférence de presse jeudi 26 novembre afin de détailler les assouplissements annoncés mardi, a assuré Matignon à l'AFP. Cette conférence aura lieu dans la matinée sans que l'heure n'ait été précisée pour le moment. 

Un assouplissement de la règle du 1 heure-1 kilomètre. A partir de samedi, l'attestation permettra de se déplacer à 20 km du domicile, au lieu de 1 km, pour pratiquer une activité physique (jogging vélo) ou de promenade. La durée autorisée sera également allongée : trois heures au lieu d'une. Le confinement reste toutefois en vigueur.

Les fêtes de fin d'année avec toute la famille. Si le nombre de contaminations descend à 5 000 par jour avec environ 2 500 à 3 000 personnes en réanimation, le chef de l'Etat envisage une "levée du confinement" le 15 décembre. Les Français pourront alors se déplacer sans autorisation, y compris entre régions, et "passer Noël en famille". Les "déplacements inutiles" seront toutefois limités.

Un couvre-feu pour remplacer le confinement. En cas de levée du confinement, un couvre-feu national de 21 heures à 7 heures sera instauré, avec une exception pour les soirées du 24 et du 31 décembre, où la circulation sera libre.

Rendez-vous "fin décembre, début janvier" pour le vaccin. La campagne de vaccination pourrait débuter "dès fin décembre, début janvier" pour "les personnes les plus fragiles","sous réserve de validation par les autorités sanitaires", a tempéré le chef de l'Etat. Il a précisé qu'il ne souhaitait pas la rendre obligatoire.

Vous êtes à nouveau en ligne