Covid-19 : le nombre de patients en réanimation continue de baisser et atteint 5 800 personnes

Ce direct est terminé.

Le nombre de patients Covid à l'hôpital a lui aussi continué à reculer, à 29 487 contre 29 911 la veille.

Le nombre de malades du Covid-19 hospitalisés en réanimation a poursuivi jeudi 29 avril sa lente décrue amorcée il y a quelques jours, à environ 5 800, selon les chiffres de Santé publique France. Les services de soins critiques (qui rassemblent réanimation, soins intensifs et surveillance continue) comptent 5 804 patients, dont 392 admis ces dernières 24 heures, retrouvant ainsi leur niveau du 11 avril.

Le nombre de patients Covid à l'hôpital a lui aussi continué à reculer, à 29 487 contre 29 911 la veille, avec 1 711 nouvelles hospitalisations dans les dernières 24 heures.

 La vaccination ouverte aux personnes obèses de 18 à 49 ans. Si leur IMC est supérieur à 30, elles auront droit à une injection à partir de samedi, annonce Emmanuel Macron dans son entretien. Celles âgées de 50 ans et plus étaient déjà éligibles.

 Macron donne le calendrier de levée des restrictions, dans un entretien à plusieurs quotidiens régionaux, dont certains ont devancé la publication prévue à 21 heures. Le 19 mai est retenu pour la réouverture des commerces, terrasses et lieux culturels. Le couvre-feu sera décalé à 21 heures, puis 23 heures le 9 juin, avant de disparaître le 30 juin. La consigne de recours au télétravail sera "assouplie" le 9 juin.

 La Moselle n'est plus une zone à risque aux yeux de l'Allemagne. Le département sortira de la liste rouge allemande dimanche, ce qui permettra de réduire les contrôles aux frontières ou encore d'exempter les travailleurs frontaliers de quarantaine. La Moselle était visée à cause de la forte proportion de cas du variant originaire d'Afrique du Sud sur son territoire.

 BioNTech veut vacciner les 12-15 ans. Le laboratoire allemand BioNTech est sur le point de déposer auprès de l'Union européenne une demande d'autorisation pour l'utilisation de son vaccin contre le Covid-19 chez les 12 à 15 ans, rendant possible une homologation dès juin.

Vous êtes à nouveau en ligne