Covid-19 : le nombre de malades hospitalisés repasse sous les 30 000 personnes

Un patient malade du Covid-19 dans un service de réanimation à l\'hôpital Georges Pompidou à Paris, le 6 avril 2021.
Un patient malade du Covid-19 dans un service de réanimation à l'hôpital Georges Pompidou à Paris, le 6 avril 2021. (ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP)

Les services de soins critiques (qui rassemblent réanimation, soins intensifs et surveillance continue) comptent ce mercredi 5 879 personnes dont 349 nouveaux malades admis ces dernières 24 heures.

Le nombre de malades du Covid-19 hospitalisés est repassé mercredi 28 avril sous les 30 000 personnes, pour la première fois depuis début avril, tandis que le nombre de patients en réanimation flirte toujours avec les 5 900, selon les chiffres de Santé publique France. Les services de soins critiques (qui rassemblent réanimation, soins intensifs et surveillance continue) comptaient mercredi 5 879 personnes dont 349 nouveaux malades admis ces dernières 24 heures.

 Un pass sanitaire utilisé pour les événements ? Lors d'une conférence de presse, Jean Castex a envisagé son utilisation pour contrôler "l'accès à des grands événements sportifs ou culturels". "Nous devons en débattre", a cependant nuancé le Premier ministre, et "c'est le Parlement qui aura le dernier mot" sur l'emploi de cette méthode pour prouver sa vaccination contre le Covid-19 ou attester d'un test de dépistage négatif.

Emmanuel Macron parlera vendredi. Jean Castex a annoncé que le chef de l'Etat présenterait la stratégie de sortie des restrictions sanitaires en vigueur, qui sera "progressive et phasée". L'Elysée précise à France Télévisions que la forme de son intervention n'est pas arrêtée.

 Un régime "transitoire" après l'état d'urgence sanitaire. Ce dernier prendra fin le 2 juin, et le gouvernement a présenté mercredi son projet de loi pour encadrer la suite. Le texte proposera "un régime transitoire de sortie de crise sanitaire", qui durerait jusqu'au 31 octobre. Il permettrait, affirme Jean Castex, "de disposer des outils nécessaires dans l'hypothèse où l'épidémie connaîtrait des situations de rebond".

 Anne Hidalgo demande de vacciner sans limite d'âge. Sur franceinfo, la maire de Paris a appelé à "débrider la question de l'âge", en ouvrant la vaccination aux moins de 55 ans, au moins dans les catégories professionnelles prioritaires qui bénéficient déjà, à partir de 55 ans, de créneaux dédiés.

Rendez-vous en justice le 26 mai pour l'UE et AstraZeneca. Le tribunal de première instance francophone de Bruxelles devra trancher si, comme l'estime l'Union européenne, le groupe pharmaceutique n'a pas tenu les engagements de livraisons de vaccins prévus par son contrat avec la Commission européenne.

 BioNTech "confiant" sur l'efficacité de son vaccin contre les variants. C'est ce qu'a estimé le fondateur et directeur du laboratoire BioNTech, Ugur Sahin. Si des "tests" sont encore en cours, "le variant indien présente des mutations que nous avons déjà étudiées et contre lesquelles notre vaccin agit, ce qui nous rend confiants", a expliqué Ugur Sahin lors d'une conférence de presse en ligne. 

Le variant B.1.617 présent dans au moins 17 pays. Au moins 17 pays ont connu des infections au variant identifié en Inde, selon l'OMS. La plupart des échantillons "viennent d'Inde, du Royaume-Uni, des Etats-Unis et de Singapour". Ces derniers jours, le variant a aussi été signalé dans plusieurs pays européens (Belgique, Suisse, Grèce, Italie). Cela n'a pas encore été le cas en France métropolitaine, a assuré Olivier Véran mardi.

Vous êtes à nouveau en ligne