Covid-19 : l'OMS donne son homologation d'urgence au vaccin Moderna afin d'en faciliter l'accès aux pays pauvres

Des doses du vaccin Moderna contre le Covid-19 à Monts (Indre-et-Loire), le 22 avril 2021.
Des doses du vaccin Moderna contre le Covid-19 à Monts (Indre-et-Loire), le 22 avril 2021. (GUILLAUME SOUVANT / AFP)

Cette procédure aide les pays qui n'ont pas les moyens de déterminer d'eux-mêmes l'efficacité et l'innocuité d'un médicament à avoir plus rapidement accès à des thérapies.

L'Organisation mondiale de la santé a accordé vendredi 30 avril son homologation d'urgence au vaccin contre le Covid-19 de Moderna, le cinquième à bénéficier d'une telle validation de l'agence sanitaire de l'ONU.

Cette procédure aide les pays qui n'ont pas les moyens de déterminer d'eux-mêmes l'efficacité et l'innocuité d'un médicament à avoir plus rapidement accès à des thérapies et permettra au système Covax de disposer de vaccins supplémentaires.

Baisse du nombre de malades en réanimation. Le nombre de malades a continué de décroître pour le quatrième jour consécutif, à moins de 5 700 personnes, selon les chiffres de Santé publique France.  Les services de soins critiques comptaient jeudi 5 675 patients, dont 323 admis ces dernières 24 heures.

Pas  de prescription médicale pour les personnes souffrant de comorbidités. Les personnes majeures présentant des comorbidités pourront se faire vacciner "sans nécessité d'une prescription médicale", précise la Direction générale de la santé. Seules celles de plus de 50 ans le pouvaient jusqu'ici, et n'avaient déjà pas besoin d'une ordonnance, mais simplement de déclarer leur pathologie au centre de vaccination.

La HAS recommande la vaccination des proches aidants. Dans un avis, la Haute Autorité de santé préconise de vacciner les proches aidants familiaux de personnes âgées en perte d’autonomie, puis ceux des personnes en situation de handicap.

 La vaccination pour tous à partir du 15 juin. Emmanuel Macron a confirmé ce calendrier dans un tweet vendredi. A cette date, tous les Français majeurs pourront recevoir une injection, même sans présenter un facteur de risque.

 La vaccination ouverte à une partie du personnel navigant. Les pilotes, hôtesses et stewards desservant l'Inde, le Brésil, l'Argentine, le Chili et l'Afrique du Sud vont pouvoir être vaccinés, annoncé le ministère des Transports.

 Les vaccins accessibles à tous dans une partie des outre-mer. La vaccination est désormais ouverte à tous les habitants de plus de 18 ans, sans restriction, en Guadeloupe, en Martinique, en Guyane, à Saint-Barthélemy, à Saint-Martin, à Wallis-et-Futuna et Saint-Pierre-et-Miquelon, et aux plus de 16 ans à Mayotte, a annoncé le ministère des Outre-mer. A La Réunion, elle a ouvert aux plus de 18 ans avec comorbidité et ouvrira le 3 mai à tous les plus de 50 ans.

 BioNTech demande l'autorisation de son vaccin aux 12-15 ans dans l'UE. L'entreprise pharmaceutique allemande, qui collabore avec Pfizer sur ce vaccin, a déposé sa demande vendredi. L'autorisation de mise sur le marché concerne pour l'instant les patients à partir de 16 ans. Son élargissement serait un premier pas vers la vaccination des enfants en Europe.

L'aide américaine arrive en Inde. Plus de 400 bouteilles d'oxygène, près d'un million de kits de dépistage rapide... Les premières cargaisons d'aide médicale américaine sont arrivées vendredi en Inde, confrontée à une recrudescence exponentielle des cas de Covid-19. Le pays connaît actuellement un niveau de contamination record avec plus de 370 000 cas et 3 600 décès recensés par jour. 

 Cinq cas de variant identifié en Inde détectés en France. Il s'agit de deux personnes isolées dans les Bouches-du-Rhône, une autre en Gironde, et une femme et son mari dans le Lot-et-Garonne. A l'exception de ce dernier, tous s'étaient rendus en Inde ces dernières semaines. Ce sont les premiers cas identifiés dans l'Hexagone, après deux cas en Guadeloupe.

Vous êtes à nouveau en ligne