Covid-19 : les infirmiers, dentistes et vétérinaires peuvent désormais vacciner

Des infirmières préparent des doses du vaccin Pfizer-BionNtech contre le Covid-19 à Béziers (Hérault), le 17 mars 2021. 
Des infirmières préparent des doses du vaccin Pfizer-BionNtech contre le Covid-19 à Béziers (Hérault), le 17 mars 2021.  (PASCAL GUYOT / AFP)

Le décret permettant aux infirmiers et aux dentistes de prescrire et d'administrer les vaccins anti-Covid-19 est paru samedi au Journal officiel. Les vétérinaires pourront également administrer ces vaccins, selon ce même décret.

De nouveaux professionnels de santé peuvent désormais vacciner contre le Covid-19Le décret permettant aux infirmiers et aux dentistes de prescrire et d'administrer les vaccins est paru, samedi 27 mars, au Journal officielLes vétérinaires pourront également vacciner le public, uniquement dans les centres de vaccination et pas dans leur cabinet. Les dentistes, eux, pourront le faire aux deux endroits. La Haute Autorité de santé avait donné un avis favorable la veille, après l'annonce du ministre de la Santé Olivier Véran jeudi.

 Un test PCR négatif exigé pour se rendre en Espagne. Les autorités espagnoles ont annoncé samedi qu'un test PCR négatif de moins de 72 heures serait désormais exigé pour toute personne souhaitant passer la frontière terrestre française afin de se rendre en Espagne. Jusqu'à présent, cela n'avait été exigé que pour des arrivées par les airs ou par la mer.

 Des mesures de "freinage" dans 19 départements. Trois nouveaux départements sont désormais concernés par les dernières restrictions en date limitant notamment les déplacements : le Rhône, l'Aube et la Nièvre. Par ailleurs, 24 autres départements sont placés en vigilance renforcée.

Des contrôles renforcés. Les contrôles vont "s'intensifier" dans les "gares, aéroports et péages routiers" grâce à la mobilisation de 90 000 policiers et gendarmes, a prévenu Matignon vendredi. Les mesures de restrictions prévoient notamment l'interdiction de quitter sa région, sauf motif impérieux.

La vaccination s'ouvre à davantage de Français. La vaccination sera possible, dès samedi, pour les plus de 70 ans sans comorbidité. Cela représente 3,5 millions de nouvelles personnes éligibles.

Vous êtes à nouveau en ligne