Covid-19 : le nombre de malades en réanimation dépasse les 6 000 personnes

Une soignante s\'occupe d\'un patient malade du Covid-19 à l\'hôpital Pasteur à Colmar (Haut-Rhin), le 22 avril 2021.
Une soignante s'occupe d'un patient malade du Covid-19 à l'hôpital Pasteur à Colmar (Haut-Rhin), le 22 avril 2021. (SEBASTIEN BOZON / AFP)

En 24 heures, 470 patients ont été admis dans ces services qui traitent les cas les plus graves, contre 218 nouveaux patients la veille.

Le nombre de malades du Covid-19 en réanimation est repassé lundi 26 avril juste au-dessus des 6 000 personnes, selon les chiffres publiés par Santé publique France. Au total, 6 001 personnes se trouvent à ce jour dans les services de soins critiques (qui rassemblent réanimation, soins intensifs et surveillance continue) contre 5 978 malades dimanche. En 24 heures, 470 patients ont été admis dans ces services qui traitent les cas les plus graves, contre 218 nouveaux patients la veille.

Des bugs informatiques pour la rentrée scolaire. Des internautes ont affirmé lundi matin ne pas réussir à se connecter à la plateforme "Ma classe à la maison" du Cned. Le ministère de l'Education juge de son côté qu'"un certain nombre d'utilisateurs se sont trompés en allant sur le site commercial du Cned, d'autres ont eu des problèmes de 'cache' sur leur navigateur, mais la plateforme fonctionnait bien".

 L'UE attaque AstraZeneca. La Commission européenne a annoncé avoir engagé une action en justice contre le laboratoire, qu'elle accuse de ne pas avoir respecté ses engagements en termes de livraisons de doses de son vaccin contre le Covid-19. Le groupe pharmaceutique a promis de "fermement se défendre" contre une action qu'il juge "sans fondement".

Le couvre-feu pourrait débuter plus tard. Interrogé lors d'une visite dans une école à Melun (Seine-et-Marne) par une fillette trouvant le couvre-feu "un peu énervant", Emmanuel Macron a assuré que le gouvernement allait "essayer de le décaler un peu, car 19 heures, c'est très tôt". Une déclaration qui n'a pas été filmée, mais confirmée par une journaliste de franceinfo présente sur place.

 Une jauge évoquée pour les cinémas et les théâtres. Interrogé à Melun, le président de la République a assuré que l'exécutif allait "essayer de rouvrir les établissements culturels dès la première phase, avec des jauges plus réduites". Il a notamment évoqué "le théâtre, le cinéma", où "on voit bien que si on limite le nombre [de spectateurs], on pourra dans les premières phases le faire". Il a affirmé que le taux d'incidence des départements serait pris en compte pour définir les modalités de la réouverture des restaurants.

Retour en classe pour les élèves de maternelle et d'élémentaire. Les écoles rouvrent pour une rentrée qui s'annonce complexe, entre la montée en puissance des tests voulue par le gouvernement et le maintien d'un protocole sanitaire qui risque de provoquer de multiples fermetures de classes. Collégiens et lycéens reprennent en distanciel jusqu'au 3 mai, date à laquelle ils pourront retourner dans leurs établissements, souvent en demi-jauge.

Vous êtes à nouveau en ligne