Covid-19 : la ministre du Travail évoque "des sanctions" possibles pour les entreprises qui ne respectent pas le télétravail

La ministre du Travail, Elisabeth Borne, à Matignon, le 26 octobre 2020.
La ministre du Travail, Elisabeth Borne, à Matignon, le 26 octobre 2020. (XOSE BOUZAS / HANS LUCAS / AFP)

"Si jamais certaines entreprises n'ont pas compris, on sera dans notre rôle de conseiller, mais aussi de contrôler, et si ça ne va pas, de mettre des sanctions", a averti Elisabeth Borne.

La ministre du Travail a de nouveau estimé, vendredi 6 novembreque le télétravail était "absolument indispensable" alors que l'épidémie de Covid-19 en France "est encore très brutale". En déplacement dans quartier de la Défense, près de Paris, Elisabeth Borne a dit faire "confiance au dialogue social dans les entreprises" pour définir les activités éligibles au télétravail, tout en avertissant que "des sanctions" pourraient intervenir en cas de non-respect de cette règle. "Si jamais certaines entreprises n'ont pas compris, on sera dans notre rôle de conseiller, mais aussi de contrôler, et si ça ne va pas, de mettre des sanctions", a-t-elle expliqué. 

Ce direct est désormais terminé.

Les épreuves communes du bac 2021 remplacées. Le ministre de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer, a annoncé jeudi l'annulation des épreuves communes du bac "à titre exceptionnel" pour cette année 2020-2021, où devait pleinement entrer en vigueur une nouvelle formule de l'examen. Annulées, les évaluations communes (appelées E3C) prévues en première et terminale seront remplacées par le contrôle continu grâce à la prise en compte des notes du bulletin scolaire. Les épreuves terminales sur les enseignements de spécialité prévues en mars prochain seront, elles, maintenues, mais leurs modalités adaptées.

 La France est le pays d'Europe le plus touché. Le pays détient ce triste record avec 1,6 million de cas sur "plus de 8 millions de personnes touchées" sur le continent, a déclaré Jérôme Salomon, le directeur général de la santé, dans une conférence de presse jeudi

 La Chine bloque les arrivées de France. La Chine bloque désormais l'arrivée des voyageurs étrangers en provenance de France et d'une dizaine d'autres nations très touchées par le Covid-19, le géant asiatique voulant éviter toute résurgence de l'épidémie sur son sol.

 Un couvre-feu sanitaire de 22 heures à 5 heures entre en vigueur en Italie. Premier pays européen à avoir été touché par le Covid-19, l'Italie se pare désormais d'un couvre-feu pour endiguer la seconde vague de l'épidémie. Il entre en vigueur sur tout le territoire vendredi et devrait durer au moins jusqu'au 3 décembre. Les lycées sont fermés, ainsi que les centres commerciaux le week-end. 

Vous êtes à nouveau en ligne