Covid-19 : plus de 300 morts à l'hôpital et 14 000 nouveaux cas de contamination en 24 heures en France

Une infirmière réalise un test PCR dans un laboratoire devant l\'hôtel de ville de Paris, le 1er septembre 2020.
Une infirmière réalise un test PCR dans un laboratoire devant l'hôtel de ville de Paris, le 1er septembre 2020. (MAXPPP)

La pression continue de s'alléger lentement sur les hôpitaux avec  3 478 patients Covid-19 dans les services de réanimation, contre 3 594 mardi. 

Au cours des dernières 24 heures, 313 patients malades du Covid 19 sont décédés à l'hôpital, contre 365 la veille, selon les données de Santé publique France publiées mercredi 2 décembre. La pression continue par ailleurs de s'alléger lentement sur les hôpitaux : les services de réanimation comptaient mercredi 3 478 patients contre 3 594 mardi, avec 161 nouvelles admissions sur 24 heures, contre 234 la veille. Le nombre de personnes hospitalisées avec un diagnostic Covid-19 a légèrement décru, à 26 986 contre 27 611 la veille. En revanche, le nombre de nouveaux cas de contamination enregistrés au cours des dernières 24 heures, était en hausse mercredi, s'élevant à 14 064, contre 8 083 la veille. 

  Une campagne massive de tests à Lille, Saint-Etienne et le Havre. La campagne massive de tests du Covid 19 évoquée mercredi sur RMC/BFMTV par Jean Castex aura lieu à Lille, Saint-Etienne et au Havre, selon les informations de franceinfo obtenues auprès de sources parlementaires concordantes. Emmanuel Macron l’a annoncé lors de son déjeuner avec le Président du Sénat Gérard Larcher et les Présidents des différents groupes parlementaires du palais du Luxembourg. Le calendrier précis n’a pas été dévoilé mais le Premier Ministre avait évoqué une campagne autour des fêtes de fin d’année, peut-être même avant. 

 Une conférence de presse jeudi à 18h30 sur le plan de vaccination. Type de vaccin, quantité, logistique, personnes concernées, calendrier… Le gouvernement détaillera son plan de vaccination contre le Covid-19 lors d'une conférence de presse, jeudi 3 décembre à 18h30. Se relaieront le Premier ministre, Jean Castex, le ministre de la Santé, Olivier Véran, la ministre de l'Industrie, Agnès Pannier-Runacher, et le secrétaire d'Etat chargé des Affaires européennes, Clément Beaune. 

Contrôles aléatoires, isolement… Pour "empêcher les Français d'aller se contaminer dans les stations" de ski, le gouvernement envisage de mettre en place des contrôles aléatoires aux frontières de l'Espagne et de la Suisse, a affirmé le Premier ministre sur BFMTV et RMC, mercredi 2 décembre. De plus, les préfets des départements limitrophes "pourraient ordonner un isolement de sept jours" pour les Français qui rentreraient d'une station de ski suisse ou espagnole. "La conclusion à en tirer, c'est que je ne vais pas en Suisse" pour skier, a prévenu Jean Castex. 

 L'attestation pas nécessaire en journée après le 15 décembre. Invité de BFMTV/RMC, mercredi matin, le Premier ministre Jean Castex a confirmé qu'après le 15 décembre, date d'une nouvelle étape de déconfinement en France, une attestation de déplacement serait nécessaire pour justifier d’un non-respect du couvre-feu mais pas en journée.

En Russie, début des vaccinations la semaine prochaine. Vladimir Poutine a demandé, mercredi, aux autorités sanitaires de commencer dès la fin de la semaine prochaine les vaccinations "à grande échelle", estimant que "l'industrie et les infrastructures sont prêtes".

 Le Royaume-Uni autorise un vaccin. Le pays a approuvé le vaccin contre le Covid-19 mis au point par le laboratoire américain Pfizer et son partenaire allemand BioNTech. "Ce vaccin sera disponible dans tout le pays à partir de la semaine prochaine", a déclaré mercredi le gouvernement britannique dans un communiqué. Le Royaume-Uni en a commandé 40 millions de doses au total pour 2020 et 2021.

Vous êtes à nouveau en ligne