Covid-19 : le port du masque n'est plus obligatoire à partir de ce lundi matin dans les transports en commun

Des passagers sur le quai d\'un RER, le 11 mai 2022, à Paris.
Des passagers sur le quai d'un RER, le 11 mai 2022, à Paris. (MYRIAM TIRLER / HANS LUCAS / AFP)

Jusqu'à maintenant, le port du masque était imposé dans les métros, les bus, les trains, les avions et les taxis. Il n'est désormais "plus obligatoire" mais il reste "recommandé".

Bas les masques. A partir de ce lundi 16 mai, vous n'êtes plus obligé de porter un masque dans les transports en commun. Cela concerne les métros, les bus, les trains, les avions et les taxis. C'est la fin du dernier grand marqueur de l'épidémie de Covid-19 dans l'espace public. S'il n'est plus obligatoire, il reste "recommandé", tient à préciser Olivier Véran, le ministre de la Santé. Ce direct est désormais terminé.

 Les consignes s'assouplissent (mais pas partout). Si le masque n'est plus obligatoire dans les transports, tout ne revient pas pour autant à la normale. Par exemple, il faut encore porter le masque et présenter un pass sanitaire dans les établissements de santé. Voici la liste des règles sanitaires encore en vigueur.

 Les chiffres de l'épidémie continuent de s'améliorer. Depuis quelques semaines, les contaminations et les hospitalisations liées au Covid-19 diminuent enfin après une très longue vague hivernale. Santé publique France faisait état dimanche de 30 459 nouveaux cas durant les dernières vingt-quatre heures.

La pandémie a gagné la Corée du Nord. Le dictateur nord-coréen Kim Jung-un a ordonné à l'armée de "stabiliser immédiatement l'approvisionnement en médicaments à Pyongyang", après l'apparition des premiers cas de Covid-19 dans le pays. Selon les chiffres officiels, 50 personnes sont mortes des suites de la maladie.