Covid-19 : l'Irlande durcit pour au moins un mois son confinement

Une femme écoute le discours du Premier ministre Micheal Martin, à Dublin, en Irlande, le 30 décembre 2020.
Une femme écoute le discours du Premier ministre Micheal Martin, à Dublin, en Irlande, le 30 décembre 2020. (ARTUR WIDAK / NURPHOTO / AFP)

A partir de mercredi minuit, les Irlandais "devront rester chez eux, sauf pour se rendre au travail, pour l'éducation ou d'autres raisons essentielles", a indiqué le Premier ministre Micheal Martin

L'Irlande a annoncé mercredi 30 décembre durcir pour au moins un mois le confinement partiel instauré la semaine dernière pour lutter contre le Covid-19, face au taux d'infection qui augmente "exponentiellement" selon le Premier ministre Micheal Martin. "Nous devons retourner à un confinement complet à grande échelle pour une période d'au moins un mois", a annoncé Micheal Martin dans une allocution télévisée, qualifiant la situation "d'extrêmement grave"

A partir de mercredi minuit, les Irlandais "devront rester chez eux, sauf pour se rendre au travail, pour l'éducation ou d'autres raisons essentielles", a-t-il indiqué, expliquant qu'il serait désormais interdit de se réunir entre foyers, à quelques exceptions près, comme les petits mariages ou enterrements. Suivez notre direct.

Couvre-feu avancé à 18 heures en Meurthe-et-Moselle dès samedi. Les nouvelles restrictions arrivent bientôt dans certains territoires pour lutter contre le Covid-19. Le préfet de Meurthe-et-Moselle, Arnaud Cochet, a confirmé que son département serait concerné par l'extension du couvre-feu, avancé à 18 heures au lieu de 20 heures actuellement, à partir de samedi, lors d'une conférence de presse mercredi. Suivez notre direct.

"Très peu probable" que les théâtres et cinémas "puissent rouvrir" le 7 janvier, selon Gabriel Attal. Le porte-parole du gouvernement a souligné mercredi, sur BFMTV, que le niveau des contaminations au Covid-19 se situait sur un "plateau assez haut". Les professionnels de la culture "sont en lien permanent avec la ministre (de la Culture) Roselyne Bachelot, qui travaille avec eux, qui échange avec eux pour leur donner le plus de visibilité possible", a ajouté le représentant du gouvernement. 

Chute de la fréquentation des cinémas en France. La crise sanitaire a durement affecté les salles obscures. La fréquentation des cinémas en France, fermés ou obligés de réduire leurs capacités une bonne partie de l'année, a chuté de 69,4% en 2020, a annoncé, mercredi, le Centre national du cinéma (CNC). D'après un rapport de l'organisation de la profession, les cinémas ont enregistré seulement 65,10 millions d'entrées cette année, contre 213,07 millions en 2019. "L'année 2020 est marquée par la pandémie mondiale de Covid-19, qui a conduit à la fermeture des salles de cinéma à deux reprises pendant 162 jours au total", souligne le CNC. 

Feu vert pour le vaccin AstraZeneca au Royaume-Uni. L'Agence britannique du médicament a autorisé, mercredi 30 décembre, le vaccin développé par le groupe britannique AstraZeneca et l'université d'Oxford, avec lequel les autorités comptent accélérer la campagne de vaccination, lancée début décembre. Le Royaume-Uni devient ainsi le premier pays à approuver ce vaccin relativement peu coûteux et plus facile à conserver que celui de Pfizer-BioNTech.

 Vers un couvre-feu avancé dans 20 départements. Le ministre de la Santé Olivier Véran a annoncé un possible couvre-feu avancé à 18 heures dans certaines métropoles et départements, à partir du samedi 2 janvier. Vingt départements du Grand Est, de la Bourgogne-Franche-Comté, d'Auvergne-Rhône-Alpes, ainsi que le département des Alpes-Maritimes, pourraient être concernés. La liste définitive sera connue vendredi.

Vous êtes à nouveau en ligne