Covid-19 : Olivier Véran donnera une conférence de presse jeudi pour annoncer de nouvelles mesures

Le ministre de la Santé, Olivier Véran, le 13 octobre 2021 à Paris.
Le ministre de la Santé, Olivier Véran, le 13 octobre 2021 à Paris. (XOSE BOUZAS / HANS LUCAS / AFP)

"Notre situation épidémique se dégrade", a alerté Gabriel Attal après le Conseil des ministres.

"Notre situation épidémique se dégrade", a alerté Gabriel Attal mercredi 24 novembre après le Conseil des ministres. Le porte-parole du gouvernement estime qu'il faut à tout prix "sauver les fêtes de fin d'année" et "ne pas avoir à en revenir à des mesures de jauges, encore moins de fermetures, de couvre-feu ou de confinement dans notre pays". Il a également annoncé une conférence de presse du ministre de la Santé, Olivier Véran, jeudi 25 novembre à la mi-journée. Ce direct est terminé, merci de l'avoir suivi. 

>>Cette conférence de presse sera à suivre en direct ici.

Plusieurs pistes à l'étude. Gabriel Attal a annoncé trois pistes à l'étude par le gouvernement pour lutter contre la cinquième vague : le "renforcement des mesures barrières et du port du masque, en intérieur et en extérieur", le "renforcement du pass sanitaire pour mettre davantage de contrainte sur les non-vaccinés que sur les vaccinés" et "l'accélération de la campagne vaccinale". Elles seront présentées aux parlementaires mercredi après-midi et aux élus locaux jeudi.

 Un rappel pour tous les adultes ? La Haute autorité de santé (HAS), chargée d'inspirer la politique du gouvernement, a préconisé d'injecter une dose de rappel dès 40 ans, six mois après la vaccination complète. Deux autres organismes consultatifs, le Conseil scientifique et le Conseil d'orientation de la stratégie vaccinale, sont allés encore plus loin que la HAS. Ils envisagent un rappel pour tous les adultes, puisque l'efficacité des vaccins contre l'infection baisse avec le temps.

 Le retour du masque ? Par ailleurs, le Conseil de défense pourrait décider de rendre à nouveau le masque obligatoire dans certains lieux, dont les salles de spectacle.

 Des chiffres inquiétants. Toutes ces mesures sont évoquées alors que les contaminations flambent. Le nombre de cas quotidien (calculé en moyenne sur 7 jours) a doublé en neuf jours, passant de 10 000 le 14 novembre à 20 000 mardi. Les cas confirmés lors des dernières 24 heures montaient mardi soir à 30 454, au plus haut depuis le 11 août.

Vous êtes à nouveau en ligne