Covid-19 : le manque de vaccins en Afrique est "inacceptable", selon la Banque mondiale

Un patient reçevant une dose de vaccin contre le Covid-19 à Nairobi (Kenya), le 12 avril 2021.
Un patient reçevant une dose de vaccin contre le Covid-19 à Nairobi (Kenya), le 12 avril 2021. (ROBERT BONET / NURPHOTO / AFP)

Le numéro deux de la Banque mondiale a alerté mercredi sur la très faible vaccination sur le continent.

L'Afrique ne parvient pas à combler son retard. Le manque d'accès aux vaccins sur ce continent est "inacceptable", a affirmé le n°2 de la Banque mondiale, Axel van Trotsenburg, mercredi 14 juillet, à la veille d'une réunion à Abidjan pour définir le futur soutien financier de l'institution aux pays du continent.

"C'est un énorme problème, il est inacceptable que seulement 1% de la population africaine soit vaccinée. Cela doit changer et nous devons faire beaucoup plus", a déclaré le directeur général des opérations de la Banque mondiale à l'AFP. Ce direct est désormais clôturé, merci de l'avoir suivi.

 Le variant Delta plane toujours en France. Santé Publique France a comptabilisé mercredi 14 juillet 7 047 personnes hospitalisées pour une infection au Covid-19, dont 931 en réanimation. 5 008 cas par jours sont remontés en moyenne sur sept jours. 19 malades sont entrés en réanimation ces dernières 24 heures (ils étaient 30 il y a une semaine) et on compte 115 nouvelles hospitalisations (contre 140 il y a une semaine), toujours selon les données publiées par Santé publique France. Six personnes sont mortes en 24 heures à l'hôpital contre 28 il y a une semaine. 

Le pass sanitaire étendu aux transports de longue distance. Il entrera en vigueur "certainement après le week-end du 1er août", a annoncé mercredi Jean-Baptiste Djebbari, sur RTL. Une tolérance sera donc accordée pour le week-end de "chassé-croisé" de vacanciers. "Ce sera donc certainement dans la semaine du 2 août, plutôt", a précisé le ministre délégué aux Transports.

 Alerte rouge en Tunisie. Le pays a le taux de mortalité lié au Covid-19 "le plus fort" de tout le continent africain et de tout le monde arabe, a alerté un représentant de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS). La Tunisie enregistre quotidiennement plus de 100 morts.

Vous êtes à nouveau en ligne