DIRECT. Covid-19 : une troisième mort et 191 cas confirmés en France, soit 61 de plus que dimanche

Le directeur général de la Santé, Jérôme Salomon, lors d\'une conférence de presse, à Paris, le 18 février 2020.
Le directeur général de la Santé, Jérôme Salomon, lors d'une conférence de presse, à Paris, le 18 février 2020. (LUDOVIC MARIN / AFP)

Jérôme Salomon, directeur général de la Santé, l'a annoncé lors d'un point presse, lundi en début de soirée.

Le directeur général de la Santé, Jérôme Salomon, a annoncé, lundi 2 mars, une troisième victime liée au coronavirus (Covid-19) en France. La victime est "une femme de 89 ans, testée post mortem à l'hôpital de Compiègne" (Oise), a-t-il précisé. Au total, la France compte 191 personnes contaminés, soit 61 cas de plus recensés par rapport à dimanche en début de soirée. Suivez la situation dans notre direct.

Une troisième victime en France. Il s'agit d'une femme de 89 ans. Le directeur général de la Santé a précisé ne pas encore savoir si sa mort était causée par le coronavirus mais souligne qu'elle est liée au Covid-19, dans la mesure où son test post mortem s'est révélé positif.

Un total de 191 personnes contaminées. Lundi soir, le bilan s'élève à 191 cas confirmés, soit 61 cas de plus que dimanche. "Sur le territoire national, il y a une situation très hétérogène, une mosaïque en fonction de l'implantation du virus", a indiqué Jérôme Salomon. "Hors des foyers identifiés [Oise, Haute-Savoie, Morbihan], il est recommandé de poursuivre une vie normale. Les transports en commun fonctionnent normalement", a-t-il souligné.

Le préfet de l'Oise confiné. Le préfet de l'Oise, Louis le Franc, a été placé en quarantaine par mesure de précaution, lundi, après avoir été en contact direct avec le maire de Crépy-en-Valois (Oise), Bruno Fortier, lui-même testé positif au coronavirus. Le sous-préfet de Senlis a lui aussi été placé en confinement. Avec 47 personnes infectées, selon les derniers chiffres dévoilés dimanche, l'Oise est considérée comme l'un des principaux foyers de l'épidémie en France.

L'Elysée prend ses précautions. En raison de l'épidémie de coronavirus, Emmanuel Macron annule tous ses déplacements qui ne sont pas en lien avec le Covid-19, a appris le service politique de France Télévisions. Le président de la République devait assister au dîner du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif) mardi et se rendre dans le Gers mercredi. Le rendez-vous annuel du Crif a d'ailleurs été reporté à une date ultérieure. En revanche, ses réunions à l'Elysée sont maintenues.

Morbihan, Oise, même combat. En raison de l'apparition de cas groupés (des regroupements de cas aussi appelés "cluster") dans plusieurs communes du Morbihan, la préfecture a annoncé lundi l'interdiction de tous les rassemblements publics dans le département, sans seuil minimal. Plusieurs crèches et établissements scolaires des secteurs de Crac'h, Carnac et Auray sont restées fermées

L'Europe offre une aide logistique à l'Iran. La France, l'Allemagne et le Royaume-Uni vont fournir un "soutien matériel et financier" à l'Iran, un des pays les plus touchés par l'épidémie de coronavirus Covid-19, ont annoncé lundi après-midi leurs ministères des Affaires étrangères dans un communiqué.

La barre des 50 morts franchie en Italie, plus de 2 000 cas recensés. Le chef de la Protection civile, Angelo Borrelli, l'a annoncé, lundi. Il s'agissait à chaque fois de personnes âgées ou déjà atteintes de pathologies graves, a-t-il précisé. Le dirigeant a également annoncé une nouvelle forte hausse des cas de contamination, à 2 036 (contre 1 694 dimanche soir).

Vous êtes à nouveau en ligne