Covid-19 : le patron de l'OMS appelle à ne pas vacciner les enfants pour donner les doses à Covax

Un adolescent vacciné contre le Covid-19 à Los Angeles (Californie), le 13 mai 2021.
Un adolescent vacciné contre le Covid-19 à Los Angeles (Californie), le 13 mai 2021. (FREDERIC J. BROWN / AFP)

Tedros Adhanom Ghebreyesus a également souligné qu'au train où vont les choses, la deuxième année de la pandémie sera "beaucoup plus mortelle" que la première.

Alors que les Etats-Unis ont commencé à vacciner les 12-15 ans, le patron de l'OMS a appelé, vendredi 14 mai, les pays à renoncer à vacciner les enfants et les adolescents contre le Covid-19 et faire don des doses ainsi libérées au système Covax pour les redistribuer aux pays défavorisés. Tedros Adhanom Ghebreyesus a également souligné qu'au train où vont les choses, la deuxième année de la pandémie sera "beaucoup plus mortelle" que la première, lors d'un point de presse.

La quarantaine pour entrer en France étendue à quatre pays. Elle concerne les voyageurs venus du Bahreïn, de la Colombie, du Costa Rica et de l'Uruguay, annonce le gouvernement vendredi. Ces quatre pays viennent s'ajouter à la liste des Etats déjà concernés par cette quarantaine à l'arrivée dans l'Hexagone : l'Inde, le Brésil, l’Argentine, le Chili, l’Afrique du Sud, le Bangladesh, le Népal, le Sri Lanka, les Emirats arabes unis, le Qatar, la Turquie et le Pakistan. La propagation du Covid-19 "dans certains pays, et en particulier de plusieurs variants d’intérêt" fait "craindre un risque de transmissibilité accrue ou d’échappement vaccinal", souligne l'exécutif dans un communiqué. 

Jean Castex invite les Français à "tenir" jusqu'à l'arrivée de "beaucoup de doses" de vaccins en juin. Le Premier ministre, en déplacement vendredi dans un centre de vaccination d'Auch (Gers), a exhorté les Français à continuer à respecter les restrictions sanitaires avant l'arrivée de "beaucoup de doses en juin". Jean Castex, qui a promis de "nouveaux centres" de vaccination en juin, a également encouragé ses concitoyens "à se faire vacciner sur leur lieu de villégiature" alors que mardi, le ministère de la Santé, Olivier Véran, invitait au contraire les Français à "s'adapter" cet été, en s'efforçant de rendre compatibles leurs dates de départ en vacances et leurs rendez-vous de vaccination contre le Covid-19. 

 La Guyane reconfinée jusqu'au 30 mai. Le territoire ultramarin débute vendredi un reconfinement de 17 jours jusqu'au 30 mai inclus en raison de la dégradation de sa situation sanitaire face au Covid-19, avec un taux d'incidence à 346 cas pour 100 000 habitants (contre une moyenne nationale de 175 pour 100 000), une pression hospitalière forte et la présence préoccupante du variant P1 détecté au Brésil. Les bars, les restaurants et les lieux culturels vont ainsi fermer, alors que les déplacements sont de nouveau soumis à une attestation, à une limitation de temps (une heure) et de distance (10 kilomètres).

 La baisse en réanimation se poursuit. En France (territoires ultramarins compris), le nombre de patients gravement atteints du Covid-19 a continué de baisser, jeudi, avec 4 442 malades dans les services de soins critiques (qui rassemblent réanimation, soins intensifs et surveillance continue), contre 4 583 mercredi et 5 231 il y a une semaine, selon les données de Santé publique France. Le nombre total d'hospitalisations est lui aussi en recul, avec 23 656 patients recensés jeudi contre 24 254 mercredi et 26 985 il y a une semaine.

 La pression hospitalière "demeure forte". Santé publique France, qui confirme la tendance au recul de l'épidémie, rappelle toutefois que la circulation du virus reste "toujours soutenue" sur le territoire et appelle à "la plus grande vigilance dans les prochaines semaines".

 Les Américains vaccinés peuvent abandonner le masqueLes Américains ayant reçu deux doses de vaccin contre le Covid-19 n'ont plus besoin de porter de masque en intérieur, sauf lorsqu'ils sont dans des transports ainsi que dans les aéroports et les gares, ont déclaré les autorités sanitaires, jeudi.

 La Grèce se rouvre aux touristes. Le pays lance sa saison touristique vendredi avec le retour de la liberté de circulation au bout de sept mois de confinement. Avec une seule condition pour y voyager : être vacciné ou présenter un test Covid négatif à l'entrée en Grèce. "Nous laissons derrière nous les nuages noirs de la peur et de l'insécurité", a proclamé le ministre grec du Tourisme, Harry Theocharis, jeudi.

Vous êtes à nouveau en ligne