Covid-19 : l'épidémie a fait plus de 100 000 victimes en France, Emmanuel Macron promet de "n'oublier aucun nom"

Emmanuel Macron devant l\'Elysée, le 9 avril 2021 à Paris.
Emmanuel Macron devant l'Elysée, le 9 avril 2021 à Paris. (LUDOVIC MARIN / AFP)

Le chef de l'Etat a rendu hommage aux victimes sur Twitter.

Un bilan vertigineux. Depuis le début de la pandémie de Covid-19, plus de 100 000 personnes sont mortes en France. "Nous avons tous une pensée pour leurs familles, leurs proches, pour les enfants qui ont perdu un parent ou un grand-parent, les fratries endeuillées, les amitiés fauchées", a écrit jeudi 15 avril sur Twitter Emmanuel Macron. Le chef de l'Etat ajoute : "Si toute notre énergie est aujourd’hui tournée vers la sortie de cette épreuve, nous n’oublierons aucun visage, aucun nom." Ce direct est désormais terminé.

Les terrasses et les bars rouvriront les premiers. Le chef de l'Etat a présidé jeudi soir une réunion avec une dizaine de ministres pour examiner les protocoles de réouverture des terrasses de cafés et restaurants et de certains lieux culturels pour la mi-mai. Les terrasses et les musées seront les premiers à rouvrir, a-t-il affirmé.

 Des "créneaux dédiés" de vaccination pour certains professionnels. Des rendez-vous seront ouverts dès ce week-end pour 400 000 professionnels âgés de plus de 55 ans. Sont notamment concernés les professeurs des écoles et des collèges, les AESH, les Atsem, les professionnels de la protection de l'enfance, de la protection judiciaire de la jeunesse, les policiers, les gendarmes, les surveillants de l'Administration pénitentiaire.

Les tests antigéniques ont été systématisés pour les voyageurs en provenance de Guyane, a appris France Télévisions auprès du ministère de l'Intérieur, jeudi. Les Guyanais qui se rendent dans l'Hexagone doivent déjà réaliser un test PCR soixante-douze heures avant le vol, mais les contrôles ont été renforcés afin de limiter la progression d'un variant du Covid-19, considéré comme plus dangereux et très actif au Brésil, pays voisin de la Guyane.

Vous êtes à nouveau en ligne