Covid-19 : "Nous ne devons pas baisser les bras" dans la lutte contre la pandémie, exhorte le chef de l'OMS

Un enfant se fait tester au Covid-19 à Zagreb, en Croatie, le 26 octobre 2020. 
Un enfant se fait tester au Covid-19 à Zagreb, en Croatie, le 26 octobre 2020.  (DENIS LOVROVIC / AFP)

Tedros Adhanom Ghebreyesus a reconnu qu'après des mois de lutte contre la pandémie qui a fait plus de 1,1 million de morts, une certaine fatigue s'installait. 

La pandémie de Covid-19 progresse en France et les services de soins s'organisent pour faire face à l'afflux de nouveaux patients. L'Agence régionale de santé Auvergne-Rhône-Alpes a indiqué que huit patients étaient transférés, lundi 26 octobre, de Lyon (Rhône) et Saint-Etienne (Loire). Parmi les quatre patients de Lyon, deux sont attendus à Poitiers (Vienne) et deux autres à Angoulême (Charente). Les quatre patients de Saint-Etienne sont transférés vers Bordeaux (Gironde) : deux iront au CHU de Bordeaux et deux en cliniques privées. Suivez notre direct.

Christophe Castaner testé positive au Covid-19. Le président du groupe LREM à l'Assemblée et ex-ministre de l'Intérieur Christophe Castaner a été testé positif au Covid-19 et est actuellement "à l'isolement", ont indiqué lundi soir des sources parlementaires.

 L'OMS incite à continuer la lutter contre le Covid-19. "Nous ne pouvons pas baisser les bras. Nous ne devons pas baisser les bras", a exhorté le patron de l'OMS. Tedros Adhanom Ghebreyesus a reconnu qu'après des mois de lutte contre la pandémie qui a fait plus de 1,1 million de morts, une certaine fatigue s'installait mais il a appelé à continuer la lutte. 

Plus de "100 000 cas" par jour en France. "On est dans une situation très difficile, voire critique". Invité de la matinale de RTL, lundi, Jean-François Delfraissy, président du Conseil scientifique, a évoqué les chiffres alarmants de l'épidémie de Covid-19 en France. "On est plutôt autour des 100 000 cas par jour (...) entre les cas diagnostiqués, ceux qui ne se font pas diagnostiqués et les formes asymptomatiques", a-t-il affirmé. "Nous sommes nous-mêmes surpris par la brutalité de ce qui est en train de se passer depuis 10 à 15 jours", a poursuivi l'immunologue.

Deux conseils de défense en deux jours. L'Elysée a annoncé, lundi, qu'Emmanuel Macron allait réunir un conseil restreint de défense et de sécurité nationale Covid-19, dans la matinée de mardi. Le Premier ministre rencontrera mardi après-midi les forces politiques et les partenaires sociaux. Le président de la République réunira, mercredi, un second conseil de défense.

La ligue contre le cancer alerte sur les "30 000 cancers non détectés". Autre conséquence néfaste de l'augmentation des cas de contamination au Covid-19, l'arrêt de l'accès aux soins de patients atteints d'un cancer. "Nous estimons aujourd'hui qu'il y a environ 30 000 cancers non détectés, et donc autant de personnes non traitées ", s'est inquiété Axel Kahn, président de la Ligue nationale contre le cancer, auprès de franceinfo.

Vous êtes à nouveau en ligne