Le port du masque ne sera finalement plus obligatoire dans les cours d'école à partir de jeudi

Le Premier ministre Jean Castex à Paris le 9 juin 2021.
Le Premier ministre Jean Castex à Paris le 9 juin 2021. (XOSE BOUZAS / HANS LUCAS / AFP)

Matignon avait dans un premier temps maintenu le port du masque obligatoire dans la cour pour les élèves de plus de 6 ans. Ce changement survient après un avis favorable du Haut Conseil de la santé publique.

Le masque ne sera plus obligatoire dans les cours de récréation à partir de jeudi, a annoncé Matignon mercredi 16 juin après avoir reçu un avis favorable du Haut Conseil de la santé publique (et non la Haute Autorité de santé comme précédemment indiqué par erreur). Le gouvernement est revenu sur sa décision initiale de considérer les cours d'écoles comme des espaces de "regroupement et de proximité" et d'y maintenir l'obligation du port du masque. Ce dernier ne sera plus obligatoire dès jeudi à l'extérieur, a quelques exceptions près, avait déclaré plus tôt le Premier ministre, à l'issue du Conseil des ministres.

 Fin du couvre-feu le 20 juin. Avec une dizaine de jours d'avance sur le plan de déconfinement, le couvre-feu sera abandonné. Initialement fixé à 19 heures, puis à 21 heures, le couvre-feu a été décalé à 23 heures le 9 juin dernier et aurait dû être supprimé le 30 juin. 

 Test négatif pour Jean Castex. A l'isolement depuis une semaine après avoir été cas contact de son épouse, le Premier ministre a été autorisé à reprendre "ses activités en présentiel", mercredi, a annoncé Matignon à France Télévisions. Il a réalisé un nouveau test à l'issue de sa période d'isolement, qui s'est révélé négatif.  Par ailleurs, le chef du gouvernement recevra sa seconde dose d'AstraZeneca en fin de semaine, trois mois après sa première dose, injectée le 19 mars dernier, a fait savoir Matignon.

Une situation moins tendue dans les hôpitaux. La France est repassée mardi sous la barre des 2 000 malades du Covid-19 hospitalisés dans les services de réanimation, une première depuis mi-octobre 2020. Le nombre de nouveaux cas enregistrés en vingt-quatre heures poursuit également sa baisse : il était de 3 235 mardi, contre plus de 15 000 il y a un mois. 

Quelle jauge de spectateurs aux JO ? Selon des médias japonais, le gouvernement nippon envisage de limiter le nombre de spectateurs aux Jeux olympiques de Tokyo à 50% de la capacité d'un site ou à 10 000 personnes maximum, le chiffre le plus bas étant retenu. Ces dispositions entreraient en vigueur après la fin de l'état d'urgence sanitaire le 20 juin.

Vous êtes à nouveau en ligne