Coronavirus : 13 215 nouvelles contaminations au Covid-19 et 123 personnes supplémentaires sont mortes ces dernières 24 heures

Des riverains à Marseille (Bouches-du-Rhône), le 14 septembre 2020. 
Des riverains à Marseille (Bouches-du-Rhône), le 14 septembre 2020.  (NICOLAS TUCAT / AFP)

"Pour la première fois depuis la levée du confinement, on observe une augmentation des décès pour Covid-19" dans le pays, prévient Santé publique France dans son point hebdomadaire publié vendredi. 

La France a enregistré 13 215 nouveaux cas de Covid-19 en 24 heures, nouveau record depuis le lancement des tests à grande échelle dans le pays, et 123 nouveaux décès, selon les chiffres publiés vendredi 18 septembre par Santé Publique France. Quelque 3 626 malades du Covid ont été hospitalisés sur les sept derniers jours, soit 403 de plus par rapport aux chiffres de jeudi, dont 571 en réanimation, a indiqué le service public de santé. En revanche, le taux de positivité (proportion du nombre de personnes positives par rapport au nombre total de personnes testées) est resté stable, à 5,4%. Depuis le début de l'épidémie, au moins 31 249 décès liés au Covid ont été enregistrés en France, dont 20 689 en milieu hospitalier.

L'avertissement de Santé publique France. Circulation du virus chez les personnes âgées, nombre de clusters et même nombre de décès : "tous les indicateurs" d'une aggravation de l'épidémie de Covid-19 en France sont présents, avertit Santé publique France dans son point hebdomadaire. "Pour la première fois depuis la levée du confinement, on observe une augmentation des décès pour Covid-19", avec un doublement à 265 morts contre 129 la semaine précédente, souligne l'agence sanitaire, appelant à davantage de vigilance. 

Un durcissement des restrictions à Nice. Le préfet des Alpes-Maritimes a annoncé, vendredi 18 septembre, que "les rassemblements de plus de 10 personnes dans les parcs, jardins, plages et sur les quais de la commune seront désormais interdits". Les débits de boisson de Nice devront fermer à 0h30, a-t-il ajouté, tandis que la vente à emporter et la consommation d'alcool dans l'espace public seront proscrites après 20 heures. Jusqu'ici limité à 5 000 personnes, les grands rassemblements ne pourront pas dépasser le millier de participants. 

Des mesures attendues à Lyon. De nouvelles restrictions doivent être annoncées dans les prochaines heures à Lyon, où l'épidémie s'accélère aussi. Si la situation ne s'améliore pas à Marseille et sur l'île de la Guadeloupe, le ministre de la Santé, Olivier Véran, y envisage "la fermeture des bars" ou "l'interdiction des rassemblements publics".

Israël se reconfine. L'Etat hébreu entame, vendredi 18 septembre, à partir de 14 heures (13 heures, heure de Paris) un nouveau "confinement généralisé" de trois semaines, devenant le premier pays à prendre une telle décision. Très critiquée, cette fermeture du pays coïncide avec le début des fêtes juives Rosh Hachana (Nouvel An), Yom Kippour (jour du Grand Pardon) et Sukkot (fêtes des cabanes), qui s'étirent jusqu'au 11 octobre. Suivez notre direct sur l'évolution de la pandémie de Covid-19.

De nouvelles restrictions en Angleterre. Le Royaume-Uni, pays européen le plus touché par le Covid-19, impose à partir de vendredi de nouvelles restrictions dans plusieurs zones du nord-est de l'Angleterre. Des mesures nécessaires pour "assurer que le pays puisse profiter de Noël", explique le Premier ministre, Boris Johnson.

Des quartiers de Madrid sous cloche ? L'Espagne est parmi les premiers pays concernés par la hausse des infections, en particulier dans la région de Madrid, où les autorités locales ont reconnu être dépassées par la résurgence galopante de la pandémie. De nouvelles restrictions pourraient y entrer en vigueur samedi ou lundi et la perspective d'un reconfinement des quartiers les plus touchés est envisagée.

Wuhan rouvre un peu plus. La ville chinoise de Wuhan, épicentre de la pandémie, a accueilli son premier vol international depuis janvier, lorsque l'aéroport avait été fermé en raison du Covid-19. Il s'agissait d'un avion sud-coréen avec à bord 60 passagers, tous masqués. La Chine interdit toujours l'entrée de son territoire à la quasi-totalité des étrangers.

Vous êtes à nouveau en ligne