DIRECT. Covid-19 : Boris Johnson ferme les pubs à Liverpool et réactive des hôpitaux de campagne

Le Premier ministre britannique, Boris Johnson, lors d\'un discours sur la situation sanitaire, à la Chambre des communes, le 12 octobre 2020.
Le Premier ministre britannique, Boris Johnson, lors d'un discours sur la situation sanitaire, à la Chambre des communes, le 12 octobre 2020. (- / AFP)

Avec plus de 42 800 morts, sans équivalent en Europe, et près de 618 000 cas positifs, le Royaume-Uni est confronté à une nouvelle vague de contaminations touchant maintenant l'ensemble de son territoire et toutes ses classes d'âge.

De nouvelles mesures au Royaume-Uni. Face à la hausse des cas de Covid-19, les autorités britanniques ont annoncé lundi 12 octobre réactiver trois hôpitaux de campagne mis en place au printemps. Le Premier ministre britannique Boris Johnson a également présenté un nouveau système d'alerte simplifiant le patchwork de restrictions locales en Angleterre. Dans les zones en risque d'alerte "très élevé", les pubs, les bars, les salles de sport, les arcades, les centres de loisirs, les PMU et les casinos devront par exemple fermer. Pour l'instant, seul le comté de Merseyside, autour de Liverpool, est concerné par ce niveau d'alerte.

Suivez la situation dans notre direct.

  Les indicateurs se détériorent en France. La France compte 96 morts liés à l'épidémie en 24 heures, selon les données publiées lundi 12 octobre par Santé publique France. Dans le même temps, le nombre de malades du Covid-19 hospitalisés en réanimation, les cas les plus graves, a poursuivi sa hausse pour atteindre 1 539 personnes, soit 56 de plus que la veille, au plus haut depuis mai. Les nouvelles admissions en réanimation ont également augmenté, avec 171 patients admis lundi, soit 98 de plus que la veille. La capacité nationale actuelle est d'environ 5 000 lits de réanimation. 

Le gouvernement incite les Français à réserver leurs vacances de la Toussaint. "Nous allons tout faire" pour que la saison touristique "jusqu'à Noël puisse se dérouler. Et j'incite les Français à réserver" pour les vacances de la Toussaint, a lancé le secrétaire d'Etat chargé du Tourisme Jean-Baptiste Lemoyne, lundi 12 octobre, au sortir d'un Comité interministériel consacré au secteur (CIT). Alors que l'épidémie de Covid-19 reprend de l'ampleur en France, faisant basculer plusieurs grandes villes françaises en alerte maximale, les professionnels du tourisme ont "réitéré l'engagement" de pouvoir annuler les réservations sans frais, a assuré le secrétaire d'Etat. Suivez la situation dans notre direct.

 La Chine entame le dépistage d'une métropole entière. Les autorités sanitaires chinoises ont entamé lundi le dépistage de l'ensemble des neuf millions d'habitants de la métropole de Qingdao, une importante ville portuaire de l'est chinois. Cette campagne massive, qui doit durer cinq jours, a été lancée après la découverte de six cas de Covid-19.

Moins d'interactions sociales ? Invité du "8h30 franceinfo", le Premier ministre Jean Castex a demandé à la population de limiter le nombre de personnes reçues à domicile pour freiner la propagation du Sars-CoV-2. "Moi, je ne peux pas réglementer les espaces privés (...) mais il y a quelqu'un qui peut réglementer l'espace privé : c'est le propriétaire, c'est le maître des lieux", a expliqué le chef du gouvernement.

 Une nouvelle version de StopCovid le 22 octobre. L'application a pour l'instant été installée plus de 2,6 millions de fois depuis début juin, soit bien moins que les applications britanniques et allemandes, téléchargées respectivement 16 et 18 millions de fois. Selon des chiffres gouvernementaux, seulement 7 969 personnes s'y sont déclarées comme étant positives et 472 notifications ont été envoyées à de potentiels cas contacts.

Plus de 16 000 nouveaux cas en France. Selon les données publiées par Santé publique France, dimanche, le pays a enregistré 16 101 nouveaux cas positifs au coronavirus en vingt-quatre heures (contre plus de 26 000 la veille). Quant au taux de positivité des tests (c'est-à-dire la proportion de personnes positives sur l'ensemble des personnes testées), il continue de grimper et passe de 11% à 11,5%.

Montpellier et Toulouse en zone d'alerte maximale à partir de mardi. Les préfectures de Haute-Garonne et de l'Hérault ont annoncé, dimanche, que les agglomérations de Toulouse et de Montpellier basculeraient en zone d'alerte maximale dans la nuit de lundi à mardi à minuit. Les préfets de Toulouse et de Montpellier tiendront chacun une conférence de presse, lundi 12 octobre, pour préciser les mesures qui s'appliqueront.

Vous êtes à nouveau en ligne