DIRECT. Covid-19 : la France annonce un "soutien significatif en oxygène" à l'Inde "dans les prochains jours"

Une pancarte où l\'on peut lire \"Oxygène pas disponible, on ne peut pas admettre de patients\", à New Delhi en Inde, le 23 avril 2021. 
Une pancarte où l'on peut lire "Oxygène pas disponible, on ne peut pas admettre de patients", à New Delhi en Inde, le 23 avril 2021.  (MAYANK MAKHIJA / NURPHOTO / AFP)

Le soutient français s'ajoute à d'autres pays, comme l'Allemagne, le Royaume-Uni ou les Etats-Unis, qui ont proposé leur aide face à la poussée spectaculaire de l'épidémie dans le pays. 

L'Union européenne va fournir une "assistance" à l'Inde, confrontée à un pic jamais atteint de nouveaux cas de contamination par le Covid-19. Bruxelles va activer son Mécanisme de protection civile, a annoncé dimanche 25 avril sur Twitter la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen. Ce mécanisme permet aux Etats membres de l'UE participants de coordonner leur aide et de déployer des moyens dans le monde entier. La France va, de son côté, "apporter dans les prochains jours un soutien significatif en capacités d'oxygène" au pays, a annoncé l'Elysée. Suivez notre direct. 

 Jean-Michel Blanquer juge "essentiel de faire revenir les enfants à l'école"A la veille du retour en classe des élèves de maternelle et de primaire, Jean-Michel Blanquer défend cette mesure. "C'est essentiel de faire revenir les enfants à l'école", a déclaré le ministre de l'Education nationale sur RTL et LCI. "Je ne varie pas d'un iota dans mon discours. Il y a le Covid-19 mais il y a aussi la santé physique et psychique de nos enfants", a-t-il ajouté. Jean-Michel Blanquer se rendra lundi dans une école élémentaire de Melun (Seine-et-Marne), accompagné d'Emmanuel Macron. 

Inquiétude de professionnels de l'éducation avant la rentrée. "Il ne me semble pas que les chiffres soient extrêmement favorables à une réouverture des écoles. En ce moment, j'ai pas mal d'élèves qui ont le Covid-19, qui m'ont prévenue qu'ils ne seraient pas là à la rentrée", a estimé sur franceinfo la directrice d'école Catherine Da Silva à la veille du retour en classe des élèves de maternelle et de primaire.

Régression des variants en France, selon Jean Castex. Au lendemain de l'entrée en vigueur d'un durcissement des mesures pour les voyageurs en provenance du Brésil, d'Inde, du Chili, d'Afrique du Sud, d'Argentine mais aussi de Guyane, Jean Castex s'est rendu à l'aéroport de Roissy. "Les variants, notamment brésilien et sud-africain, non seulement sont très peu nombreux sur le territoire national mais ont même tendance, ces dernières semaines, à régresser", a affirmé le Premier ministre. 

Vous êtes à nouveau en ligne