Coronavirus : il n'y a plus qu'un seul patient hospitalisé en France, annonce le ministre de la Santé

Le ministre de la Santé, Olivier Véran, lors d\'une conférence de presse sur le nouveau coronavirus au ministère de la Santé, le 18 février 2020 à Paris. 
Le ministre de la Santé, Olivier Véran, lors d'une conférence de presse sur le nouveau coronavirus au ministère de la Santé, le 18 février 2020 à Paris.  (LUDOVIC MARIN / AFP)

Au total, sur les 12 personnes contaminées dans l'Hexagone, huit ont été hospitalisées à Paris, trois à Lyon et une à Saint-Etienne (Loire). 

Le nombre de personnes hospitalisées en France du fait du nouveau coronavirus continue de baisser. Il ne reste plus qu'un seul patient hospitalisé en France pour une infection au Covid-19, sur les quatre qui l'étaient encore mardi, a indiqué le ministre de la Santé, Olivier Véran, lors d'un déplacement à Saint-Etienne (Loire), vendredi 21 février.

Au total, sur les douze cas confirmés dans l'Hexagone, huit ont été hospitalisés à Paris, trois à Lyon et une à Saint-Etienne. "Plus aucun patient atteint du coronavirus n'est hospitalisé à Saint-Etienne (...) Il ne reste aujourd'hui qu'un seul patient hospitalisé dans ce cadre, près d'ici, à Lyon, dont nous attendons la sortie prochaine", a précisé Olivier Véran, en marge d'une visite d'un laboratoire de l'Ecole des Mines de la ville.

De nouveaux rapatriés de Wuhan en France. Un avion rapatriant de Wuhan (Chine) 28 Français et 36 ressortissants d'autres pays de l'Union européenne est arrivé à l'aéroport de Roissy, vendredi 21 février en fin de matinée. Les Français rapatriés sont ensuite arrivés en bus dans le village de Branville (Calvados), ont constaté des journalistes de l'AFP. Ils doivent rejoindre le centre de vacances Normandy-Garden, et y passer 14 jours en quarantaine pour s'assurer qu'ils ne sont pas contaminés par le nouveau coronavirus. 

 Des cottages privatisés. Soixante-dix-sept cottages sur 330 ont été privatisés pour l'occasion. Une barrière a été installée entre la zone privatisée et la partie ouverte au public de ce village vacances de douze hectares, au cœur du pays d'Auge, à environ 15 km de Deauville et de Cabourg. "Ici sur place, pendant quatorze jours, il n'y aura que des ressortissants français qui sont asymptomatiques, qu'on va surveiller pour voir s'ils déclarent le moindre symptôme, de façon à pouvoir les prendre en charge et les hospitaliser", a souligné Christine Gardel, directrice de l'Agence régionale de santé (ARS) de Normandie.

181 rapatriés sortis de quarantaine. Il s'agit du quatrième rapatriement de Français de la région du Hubei, épicentre de l'épidémie du nouveau coronavirus, depuis le début de la crise sanitaire. Après quatorze jours d'isolement dans un centre de vacances de Carry-le-Rouet dans les Bouches-du-Rhône, les 181 premiers rapatriés de Wuhan en France sont sortis de quarantaine la semaine dernière. Aucun d'entre eux n'a été infecté par le coronavirus Covid-19

Vous êtes à nouveau en ligne