DIRECT. Coronavirus : les Etats-Unis atteignent la barre des 100 morts

Ce direct est terminé.

La pandémie a fait plus de 7 000 morts dans le monde, notamment en Europe, où le nombre de malades a explosé ces derniers jours. L'Union européenne ferme toutes ses frontières pour trente jours, a annoncé le président français.

Les Etats-Unis ont atteint, mardi 18 mars, la barre des 100 morts liés au nouveau coronavirus, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles. La moitié de ces décès ont été recensés dans l'Etat de Washington, dans le nord-ouest du pays. La pandémie de coronavirus a par ailleurs fait 12 morts dans l'Etat de New York et 11 en Californie.

>> Coronavirus : aller au travail, voir des proches, faire du sport... Que sera-t-il possible (ou non) de faire pendant la période de confinement ?

En France, l'épidémie progresse également. Selon les dernières données officielles communiquée mardi 18 mars, le pays enregistre 175 décès, contre 148 lundi, et 7 730 cas confirmés, soit un millier de plus que la veille (6 333 cas). Parmi eux, 2 279 personnes sont hospitalisées, dont 699 cas graves en réanimation. Par ailleurs, 602 personnes sont guéries et sorties de l'hôpital. Edouard Philippe était l'invité du journal de 20 heures de France 2. `

 Maintenir les municipales, une décision "assumée". "Notre décision" de maintenir les municipales "a été fondée sur des motifs scientifiques", a assuré le Premier ministre Edouard Philippe au 20 heures de France 2. Le chef du gouvernement répondait aux déclarations de Agnès Buzyn. L'ancienne ministre de la Santé a affirmé dans Le Monde qu'elle avait alerté Matignon dès janvier sur le fait que les élections ne pourraient pas sans doute pas se tenir en raison de l'épidémie de coronavirus. "Beaucoup de médecins n’étaient pas d’accord avec ça", assuré le chef du gouvernement, soulignant que cette décision était "parfaitement assumée".

  345 morts de plus en Italie. Dans la péninsule, la situation ne s'améliore pas non plus. Malgré le confinement observé depuis deux semaines dans le pays, le nombre de cas s'élève à 26 062 et 2 503 personnes sont mortes, soit 345 de plus que lundi, selon le bilan communiqué mardi 18 mars. Si la situation reste critique à Bergame, elle est un peu moins mauvaise ailleurs, le nombre de malades n’augmentant plus que de 10% par jour. 

La vente de paracétamol restreinte. La vente de paracétamol sera restreinte en France à partir de mercredi afin de garantir la disponibilité des stocks, annonce l'Agence nationale de sécurité du médicament. L'ANSM invite à "ne pas prescrire, ni délivrer, ni stocker inutilement les médicaments" qui contiennent cet antalgique. Concrètement, les pharmaciens pourront délivrer sans ordonnance une seule boîte de paracétamol (500 mg ou 1 g) par patient ne présentant aucun symptôme, ou deux boîtes en cas de douleurs ou fièvre.

Un document à télécharger ou recopier pour se déplacer. Toutes les personnes devront être en mesure de justifier leurs déplacements, y compris les piétons. "Chaque personne devra se munir d'un document attestant sur l'honneur (...) la nature de son déplacement, sa destination et ses raisons", a précisé Christophe Castaner. Ce document est téléchargeable (ou à recopier sur papier libre) sur le site du ministère de l'Intérieur et le sera progressivement sur l'ensemble des sites publics. "La violation de ces règles, actuellement punie d'une amende de 38 euros, pourrait être portée très rapidement à un niveau supérieur qui pourrait être de 135 euros", a prévenu le ministre de l'Intérieur. Des exceptions pourront être tolérées, notamment pour les déplacements entre le domicile et le lieu de travail quand ils sont indispensables, ou pour faire des courses de première nécessité (aliments, produits d'hygiène).

Vous êtes à nouveau en ligne