DIRECT. Coronavirus : 367 nouveaux décès en 24 heures en France, mais 221 patients de moins en réanimation

Une infirmière tsoigne une personne malade du Covid-19, dans le service de soins intensifs de l\'hôpital Bichat (Paris), le 13 mars 2020.
Une infirmière tsoigne une personne malade du Covid-19, dans le service de soins intensifs de l'hôpital Bichat (Paris), le 13 mars 2020. (ANNE CHAON / AFP)

Cela porte le bilan à 23 660 morts liés au Covid -19, dont 14 810 dans les hôpitaux et 8 850 dans les Ehpad.

Le nombre de décès liés au coronavirus depuis le début de l'épidémie en France s'élève à 23 660 mardi 28 avril, soit 367 de plus que la veille. Dans le détail, on dénombre 14 810 morts dans les hôpitaux et 8 850 en Ehpad, annonce la Direction générale de la Santé. Au total, 7 389 patients sont hospitalisés en réanimation (148% de taux d’occupation par rapport à la capacité initiale), dont 4 387 atteints de Covid-19. C'est 219 de moins que lundi. Suivez notre direct.

British Airays prévoit de supprimer jusqu'à 12 000 postes en raison de l'impact durable du coronavirus sur son activité, a annoncé mardi sa maison-mère, le groupe IAG. Ce dernier, qui possède entre autres Iberia et Vueling, explique dans un communiqué avoir pris cette décision compte tenu du fait qu'il faudra plusieurs années avant un retour à la normale du trafic aérien. Suivez notre direct.

Edouard Philippe présente son plan de déconfinement. Le Premier ministre a détaillé devant les députés la stratégie nationale de déconfinement puis écouté les questions des différents groupes parlementaires, avant un vote sur ce plan. Edouard Philippe a dévoilé les grandes règles à appliquer dans six domaines clés à partir du 11 mai : écoles, commerces, entreprises, masques, tests-isolement des malades et rassemblements, en sachant que "nous allons devoir vivre avec le virus".

L'Espagne dévoile aussi sa stratégie. Chez nos voisins ibériques, où le confinement a été prolongé jusqu'au 9 mai, le plan d'assouplissement des mesures prises pour freiner l'épidémie a été présenté mardi. Le déconfinement se fera en quatre "phases" jusqu'à "fin juin", a annoncé le Premier ministre Pedro Sanchez. "Dans le meilleur des cas, la phase de désescalade vers la nouvelle normalité aura une durée minimale de six semaines", a-t-il indiqué, sans donner de dates précises.

 586 morts supplémentaires au Royaume-Uni en 24 heures. Ces chiffres marquent une recrudescence par rapport à la veille et portant le bilan total à 21 678 décès dans les hôpitaux britanniques. Le nombre de contaminations officiellement comptabilisées atteint 161 145 cas (+3 996), a précisé le ministre de la Santé, Matt Hancock, lors d'une conférence de presse. 

Le moral des ménages en chute libre. Calculé par l'Insee, l'indice de confiance des ménages en France a subi en avril un recul historique. Il a perdu 8 points par rapport à mars, la chute la plus brutale depuis la création de cet indicateur en 1972. Les craintes des ménages concernant l'évolution du chômage ont, elles, atteint "un niveau inégalé depuis juillet 2015".

 Donald Trump charge à nouveau la Chine. La maladie "aurait pu être arrêtée à la source", a affirmé le président des Etats-Unis, en évoquant une possible demande de réparation de plusieurs milliards de dollars. "Nous n'avons pas encore déterminé le montant final", a-t-il ajouté sans plus de précisions.

Vous êtes à nouveau en ligne